Marchés français ouverture 5 h 19 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 673,98
    +31,29 (+0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1962
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 827,17
    +34,03 (+0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    52 625,09
    -518,04 (-0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,80
    +8,85 (+0,64 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Cadres : les femmes gagnent 13% de moins que les hommes

·2 min de lecture

31%. C’est la (faible) part de cadres ayant observé une réduction des inégalités salariales entre les hommes et les femmes ces cinq dernières années, d’après une étude de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) publiée ce mercredi 3 mars. Et ce sentiment majoritaire que la situation ne s’améliore pas se confirme dans les faits. En 2019, en effet, les femmes cadres ont perçu un salaire inférieur de 13% à celui des hommes. Soit le même écart de rémunération que celui constaté en... 2015.

En 2019, le salaire médian des femmes cadres s’élevait à 46.000 euros brut par an, contre un peu plus de 52.000 euros brut pour les hommes. Mais pourquoi cet écart de rémunérations ne faiblit-il pas, malgré les différentes mesures gouvernementales prises en matière d’égalité professionnelle ? “Cet écart de salaire s’explique en partie par des différences de profil et d’emploi occupé”, avance l’Apec dans son étude.

D’une part, “les femmes cadres sont en moyenne plus jeunes et donc moins expérimentées que les hommes cadres. Or le nombre d’années d’expérience constitue un facteur déterminant de la rémunération”, détaille l’Association pour l’emploi des cadres. En effet, les femmes ne représentent que 31% des cadres de plus de 55 ans.

D’autre part, il existe des “différences de métiers occupés, de secteur d’activité et de responsabilités hiérarchiques” entre les hommes et les femmes cadres, ajoutent les auteurs de l’étude. Les femmes cadres sont ainsi peu présentes dans les secteurs qui paient le mieux, comme l’informatique ou les études et la recherche et développement. À l’inverse, elles sont sur-représentées dans des secteurs moins rémunérateurs, comme la santé et le social. Par ailleurs, quel que soit leur âge, elles accèdent beaucoup moins souvent à des postes de managers que les hommes (voir ci-dessous).

>> Notre service - Vous cherchez un emploi ou voulez en changer ? Retrouvez des milliers d'offres sur notre site

À tout cela s’ajoute “un poids souvent plus important des contraintes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Parcoursup 2021 : les passe-droits pour les meilleurs bacheliers, c’est fini
Les Français sont-ils heureux au travail ?
Crédit Mutuel, Boursorama... les entreprises préférées des salariés des banques et services financiers
Réforme de l'assurance chômage : le nouveau mode de calcul des allocations va entrer en vigueur le 1er juillet
Maif, Axa, Groupama... quels sont les meilleurs employeurs des salariés de l'assurance ?