La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 546,58
    +402,81 (+0,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Ils cachaient des secrets nucléaires dans un sandwich au beurre de cacahuète

·1 min de lecture

L'enquête du FBI aura duré plus d'un an. Selon nos confrères américains de CNN, un couple a été arrêté, accusé d'avoir vendu des informations nucléaires secrètes à une puissance étrangère en échange d'un paiement en cryptomonnaie. Jonathan Toebbe, un ingénieur nucléaire de l'US Navy, et sa femme, Diana, ont été arrêtés samedi 9 octobre en Virginie. Selon le ministère de la Justice, Jonathan Toebbe avait en effet accès à des informations top secret concernant la propulsion nucléaire navale et des paramètres d'exploitation, jugés comme "sensibles" liés à de la conception militaire.

Le début de l'affaire remonte à avril 2020. Le FBI découvre que Toebbe est sur le point de vendre des informations nucléaires secrètes à un gouvernement étranger. Un agent déguisé fait alors tout pour gagner la confiance de l'homme et parvient au bout de quelques mois à convaincre l'ingénieur de dévoiler ses informations en échange d'un paiement en cryptomonnaie.

>> A lire aussi - Cyberattaque : grâce au FBI, Colonial Pipeline récupère une partie de la rançon versée aux hackeurs

Visiblement très craintif, Toebbe coopérait toujours avec le faux agent du FBI, mais quand ce dernier lui propose de le rencontrer en personne, il refuse. Trop dangereux pour lui, estime-t-il. De même pour l'utilisation d'un "dead drop", car cela le rendrait trop "vulnérable", ajoute CNN. Sa défiance le poussera aussi à refuser un paiement en cash. Finalement, les deux hommes s'entendent autour de la délivrance d'une carte SD. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : rapport parlementaire accablant pour le Royaume-Uni, accusé d’un des plus grands échecs de son Histoire
Chahutée, la patronne du FMI finalement confirmée dans ses fonctions
Ce pays va donner une aide de 10.000 dollars à chaque famille
Brexit : 11 pays, dont la France, signent une déclaration commune contre Londres sur le dossier de la pêche
Ces ministères où certains fonctionnaires touchent plus de 20.000 euros par mois

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles