Marchés français ouverture 1 h 16 min

Le CAC40 et Wall Street en route pour leur pire semaine depuis la crise financière de 2008

Les marchés financiers finissent mal une dure semaine. Les Bourses d'Asie ont connu une semaine très dure, avec la perspective de conséquences dévastatrices sur l'économie mondiale de l'épidémie de coronavirus. Les actions ont enregistré des pertes qui devraient les mener à leur pire semaine depuis la crise financière de 2008-2009, où l'économie mondiale avait connu la récession. Des signes font craindre le pire, comme le niveau de l'indice de volatilité VIX (ou "indice de la peur"), le plus élevé depuis 2011, année où sévissait une crise de la dette publique dans la zone euro. Les marchés européens devraient connaître une forte volatilité ce vendredi, tandis qu'un rebond technique devient de plus en plus probable aux niveaux de cours actuels, même si une rechute est à craindre par la suite.

Après la dégringolade de Wall Street jeudi (-4,42% pour le Dow Jones, -4,61% pour le Nasdaq), la Bourse de Tokyo perdait plus de 4% en début d'après-midi. "Les actions japonaises encaissent inévitablement un coup après la déroute du marché aux Etats-Unis", a expliqué à l'AFP un analyste du Tokai Tokyo Research Institute, Seiichi Suzuki. "Comme le marché américain était inhabituellement fort avant, une fois qu'il a pris un virage, ça a été une grosse chute", a-t-il ajouté.

>> A lire aussi - Actions, or... 12 placements qui s'envolent à cause du coronavirus

L'analyste a estimé qu'il était impossible de prédire combien de temps durerait la correction. "Le plus bas pourrait être aujourd'hui ou dans une semaine (...). Quant à la propagation du virus, même les experts des maladies contagieuses ne savent pas. Comment peuvent savoir les opérateurs de marché?", s'est-il interrogé.

>> A lire aussi - Coronavirus : quel impact pour les entreprises françaises ?

Les indicateurs économiques du jour au Japon étaient par ailleurs mitigés. Si la production industrielle a augmenté de 0,8% sur un mois en janvier, le chômage a progressé de 0,2 point en décembre, à 2,4%. Mais plus immédiatement, le pays a

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En Italie, le coronavirus circulait "inaperçu depuis des semaines"
Le combat d'un village de la Sarthe pour retrouver son distributeur automatique
Cadres : ces secteurs dans lesquels l’écart de salaires femmes-hommes est le plus élevé
Retraite pour les hauts-revenus : comment optimiser votre niveau de pension
"Si Bernie Sanders devient président, gare au krach sur les obligations"