La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    27 646,35
    -1 303,30 (-4,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    112,70
    +0,49 (+0,44 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2496
    +0,0021 (+0,17 %)
     

CAC 40 : toujours fébrile, la Bourse de Paris attend la décision de la Fed

La Bourse de Paris est attendue en hausse à l'ouverture mardi 3 mai, pas suffisamment toutefois pour combler la baisse du début de semaine, les investisseurs attendant avec appréhension la début de la réunion de la Réserve fédérale américaine. Le contrat à terme de l'indice vedette CAC 40 avançait de 0,65% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. Lundi, il avait reculé de 1,66% à 6.425,61 points. "Les banques centrales sont sous pression pour lutter contre les pressions inflationnistes qui s'accroissent", rappelle Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

L'inflation a atteint 8,5% en mars sur un an aux Etats-Unis selon l'indice CPI (6,6% selon l'indicateur PCE avec un autre mode de calcul), et la Fed doit employer les grands moyens pour la contenir et éviter un cercle vicieux inflationniste. La quasi-totalité des investisseurs prévoient donc une hausse des taux directeurs d'un demi-point de pourcentage pour les fixer à entre 0,75% et 1%. Ce serait la première fois depuis plus de 20 ans que la Fed opèrerait un tour de vis de cette ampleur.

La Bourse de New York est parvenue lundi, après une séance volatile, à conclure dans le vert, tirée par un rebond des valeurs technologiques tandis que les taux obligataires ont encore grimpé avant la réunion de Fed, touchant brièvement à la mi-journée le seuil de 3% pour la première fois depuis fin 2018. Le ralentissement monétaire intervient dans un cycle où l'activité économique est moins vigoureuse.

En Asie, "les perturbations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une méthode de formation personnalisée très efficace
Premier vol en ligne de mire pour l’Airbus A321 à très long rayon d’action
Inflation : Leclerc va compenser les hausses de prix avec des bons d'achat
Engie signe un contrat pour du gaz naturel liquéfié américain et suscite la colère des ONG
BNP Paribas profite de la bonne performance de sa banque de financement et d'investissement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles