La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 397,12
    -176,95 (-0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Le CAC 40 tente un rebond après cinq séances dans le rouge, la Fed et la BCE attendus au tournant

La Bourse de Paris devrait repartir de l'avant mardi 14 juin après cinq séances très négatives aux relents d'inflation et de craintes liées à une accélération du resserrement monétaire. Le contrat à terme de l'indice vedette CAC 40 reprenait 1,03% une quarantaine de minutes avant l'ouverture. La cote parisienne a perdu plus de 8% en l'espace de cinq séances. "Les indices européens devraient tenter ce matin d’interrompre leur baisse entamée il y a près d’une semaine", anticipe John Plassard, spécialiste en investissement chez Mirabaud. "Cependant les investisseurs redoutent de plus en plus la réunion de la Fed (...), où le président Jerome Powell pourrait potentiellement annoncer une hausse de 75 points (si l'on en croit certains économistes) de base ou même plus…" de ses taux directeurs, ajoute l'expert.

Une hypothèse qui a ébranlé Wall Street et les marchés obligataires lundi dans l'attente des annonces du comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed qui se réunit ce mardi pour deux jours. Les prix à la consommation ont progressé plus que prévu en mai aux Etats-Unis pour atteindre leur niveau le plus élevé depuis décembre 1981 alors que les investisseurs espéraient que l'inflation aurait atteint un pic.

Face à cet amer constat, une hausse des taux directeurs de la Fed d'au moins un demi-point de pourcentage, semble acquise, avant une hausse similaire en juillet. "Que la Fed avance à petits pas ou qu’elle accélère son resserrement sous la pression des instances politiques réclamant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les risques s’accumulent, la Fed risque de changer son fusil d'épaule : le conseil Bourse
EcoVadis rejoint le petit club des licornes françaises en levant 500 millions d'euros
Comment un A330 pourrait être transformé en yacht de luxe avec véranda rétractable
Le CAC 40 tombe sous les 6.000 points, plombé par le risque de récession
Cinéma : Netflix, bouc émissaire trop facile de la chute des entrées

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles