La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 755,14
    +45,50 (+0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Le CAC 40 s'envole après l'annonce d'un vaccin, mais l'euphorie pourrait vite retomber

·2 min de lecture

C'est une annonce qui a brusquement fait bondir les marchés à la mi-journée. Le laboratoire américain Pfizer et son partenaire allemand Biontech ont affirmé avoir mis au point un vaccin pour lutter contre le Covid-19, "efficace à 90%", lundi 9 novembre, peu après 12h30. Déjà bien orienté dans la matinée, suite à la victoire du candidat démocrate Joe Biden à l'élection présidentielle américaine, le CAC 40 a soudainement décollé. L'indice phare de la Bourse de Paris gagne encore 7,57% à la clôture du marché. Il était déjà repassé au-dessus des 5 000 points dans la matinée. Il pointe à présent à plus de 5 336 points.

Des sociétés qui ont particulièrement souffert de la crise sont très recherchées par les investisseurs. Elles affichent des bonds impressionnants. Le transporteur aérien Air France-KLM s'envole ainsi de 27,48%, tandis qu'Aéroports de Paris (ADP) prend plus de 25,10%. Airbus gagne de son côté 18,57% et l'hôtelier Accor 23,70%. Outre les secteurs aéronautique et du tourisme, les valeurs bancaires s'apprécient aussi fortement, à l'image de Société Générale, qui grimpe de 18,41%, et de BNP Paribas (+17,98%).

A lire aussi — Les actions Zoom et Netflix s'effondrent à la Bourse après la bonne nouvelle autour du vaccin Pfizer

"Nous sommes face à une euphorie des marchés initiée par la perspective d'un congrès divisé aux Etats-Unis et surtout l'espoir prochain d'un vaccin", estime Christopher Dembik, responsable de la recherche macroéconomique chez Saxo Bank. "Par définition, une euphorie est généralement éphémère", met-il toutefois en garde. "Le marché n'a pas intégré qu'il faudra sûrement beaucoup de mois entre la validation du vaccin par les autorités compétentes et une vaccination de la population."

Il anticipe par conséquent d'éventuels "revirements baissiers", d'autant que les résultats de Pfizer et Biontech restent à confirmer et que le risque d'un shutdown (arrêt des services de l'administration fédérale aux États-Unis suite à un désaccord sur le budget au (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le plan de relance européen a franchi une nouvelle étape, mais un risque de blocage persiste
Le reconfinement devrait faire chuter l'activité économique de 12% en novembre, contre 31% en avril
Chez Oxybul, vous pouvez choisir vos jouets de Noël en visio grâce à un rendez-vous privé
Des affiches 'à vendre' de commerçants d'Annecy renvoient vers le numéro de l'Élysée
Les Français ont énormément consommé juste avant le reconfinement, mais pas autant qu'en mars