Publicité
La bourse ferme dans 6 h 23 min
  • CAC 40

    8 096,92
    +4,81 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 039,84
    +14,67 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,0840
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    2 361,10
    -31,80 (-1,33 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 250,89
    -253,36 (-0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 498,87
    -3,79 (-0,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,53
    -0,04 (-0,05 %)
     
  • DAX

    18 690,58
    +10,38 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    8 355,94
    -14,39 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,2717
    -0,0003 (-0,02 %)
     

CAC 40 : les patrons ont gagné 130 fois plus que le salaire moyen dans leurs entreprises en 2022

HJBC/Adobe Stock

«Stratosphériques», «indécentes»… Oxfam ne manque pas d’adjectifs pour qualifier les salaires des patrons du CAC 40. Dans une étude récente publiée mardi, l’organisation internationale révèle que ces grands patrons ont gagné, en moyenne, 130 fois plus que le salaire moyen au sein de leurs entreprises en 2022, rapporte BFMTV, le 30 avril 2024. Oxfam met en perspective ce chiffre avec les résultats toujours plus importants des grandes boîtes cotées en Bourse rapportée à une «redistribution des richesses inéquitable». C’est pourquoi l’organisation a décidé de marquer le coup en nommant son rapport : «Cash 40: trop de millions pour quelques hommes.»

Les dirigeants du CAC 40 ont vu l’écart de rémunération avec leurs salariés exploser en 3 ans (+17 %). Pire encore, de 40 fois plus que le salaire moyen de leurs employés en 1979, ils sont passés à 130 fois plus en 2022. Ce qui fait dire à Oxfam que leurs rémunérations sont «démesurées et déconnectées». Lorsque l’on compare les augmentations de salaires sur trois ans, là encore, l’écart est important. Les employés ont vu, en moyenne, leur rémunération progresser de 9 % sur cette période, contre 27 % pour leurs patrons. Ces derniers ont perçu, en moyenne, 6,66 millions d’euros par an en 2022.

Léa Guérin, chargée de plaidoyer sur les questions de régulation des multinationales, prend l’exemple de Carrefour pour mettre en perspective ces chiffres. «Alexandre Bompard gagne en seulement 9 heures l'équivalent du salaire moyen annuel des salariés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Déchets plastiques : qui sont les 5 industriels qui polluent le plus ?
Votre formation via votre CPF payante dès le 2 mai, les prix de l’immobilier en baisse en Ile-de-France… L'actu éco du jour en 120 secondes
Nucléaire : la start-up Jimmy souhaite créer en France le premier mini-réacteur
1er-mai : y aura-t-il du muguet pour tout le monde et à quel prix ?
Projet de loi agricole : entre espoir et inquiétude, l'Assemblée nationale ouvre les débats