La bourse ferme dans 6 h 52 min
  • CAC 40

    5 997,62
    +12,16 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 460,50
    +12,78 (+0,37 %)
     
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,43 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    0,9893
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    1 724,90
    +4,10 (+0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    20 376,38
    -130,57 (-0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,79
    -0,61 (-0,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,93
    +0,17 (+0,19 %)
     
  • DAX

    12 571,05
    +53,87 (+0,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 058,85
    +6,23 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,76 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,1313
    -0,0009 (-0,08 %)
     

CAC 40, Nasdaq... le rally de l'été en Bourse est-il déjà terminé ?

Après un premier semestre à oublier pour la Bourse, le CAC 40, le Nasdaq, le Dow Jones et les autres grands indices actions de la planète ont signé une remontée des cours très ample et rapide cet été. A Wall Street, le S&P 500 (baromètre des actions cotées aux Etats-Unis) a ainsi connu son meilleur mois de juillet depuis 1950, tandis qu’en Europe, ce mois a été parmi les plus performants de l’indice Stoxx (baromètre des actions cotées sur le Vieux continent) depuis 1987, le CAC 40 étant même ressorti en tête du palmarès des principaux indices.

Pour Véronique Riches-Flores, fondatrice de RichesFlores Research, il y a surtout trois explications à ce rally spectaculaire. D’abord, la conjoncture économique a été plus résistante que prévu, la levée des contraintes sanitaires ayant soutenu le secteur des services. Ensuite, les résultats des sociétés cotées ont relativement bien résisté, mieux qu’attendu par les analystes, sur fond de relèvements tarifaires. Enfin, la Bourse a été portée par l’espoir d’un pic d’inflation imminent, à même d’amener les banques centrales à infléchir leur politique de resserrement monétaire en cours. Une anticipation qui a pesé sur les prévisions de taux directeurs et de taux à long terme, ce qui a été positif pour les cours des actions.

Cette “parenthèse enchantée” sur le parcours de la Bourse risque de toutefois se refermer, d’autant qu’elle n’était pas censée se prolonger, les tendances fondamentales “étant amenées à reprendre le dessus dès lors qu’il (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Transavia : le calvaire des passagers d'un vol Tel-Aviv-Paris
Snap chute en Bourse après la rumeur d'importants licenciements
CAC 40 : les chiffres de l'inflation dans le viseur, petite hausse en vue
Netflix : la "Reine du Pacifique" attaque la plateforme en justice
Ubisoft, Take Two… faut-il miser sur les actions du jeu vidéo ? Le conseil Bourse