La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 184,82
    -29,08 (-0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 207,16
    -5,43 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 963,84
    -106,58 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0647
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 944,90
    +5,30 (+0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 958,94
    +27,72 (+0,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    565,87
    -2,18 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,33
    +0,70 (+0,78 %)
     
  • DAX

    15 557,29
    -14,57 (-0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,91
    +5,29 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 211,81
    -12,18 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 320,06
    -9,94 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    32 402,41
    -168,62 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 057,45
    +402,04 (+2,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,2240
    -0,0054 (-0,44 %)
     

CAC 40, Nasdaq… faut-il craindre un “octobre rouge” en Bourse ?

Wikimedia

Alors que la Bourse a sévèrement “dévissé” depuis son pic de mi-septembre, les marchés d’actions vont-ils enchaîner sur un “octobre rouge”, c’est-à-dire une poursuite du coup de torchon des dernières semaines ? Optimistes, certains observateurs relèvent que les moteurs de la chute de la Bourse (envolée des taux à long terme et du dollar, plongeon de la livre Sterling, etc.) ont connu quelques ratés dernièrement. Et une accalmie sur les actions reste en effet possible à court terme (les statistiques sur l’inflation, la confiance et l’industrie, qui seront publiées ce vendredi aux Etats-Unis, pourraient à cet égard “donner le la”), d’autant que le CAC 40 et les autres marchés financiers apparaissent déjà survendus, après le long enchaînement de séances de baisse.

Mais la tendance de fond (celle de moyen terme) de la Bourse reste peu favorable, et on ne peut pas exclure un prochain nouveau signal négatif, si de nouveaux supports graphiques (analyse technique) devaient être enfoncés. A cet égard, le CAC 40 et ses homologues allemand (DAX) et européens (Stoxx 600 et Euro Stoxx 50) ont envoyé dernièrement des signaux peu engageants, tandis qu’à Wall Street et à la Bourse de Londres, les indices actions phares S&P 500, Nasdaq et FTSE se retrouvent sur le fil du rasoir, à l’heure où ces lignes sont écrites.

Si Wall Street devait imiter les marchés actions d’Europe et envoyer un nouveau signal baissier, on pourrait redouter un mois d’octobre rouge sur le CAC 40 et à la Bourse des Etats-Unis. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : l'inflation et Vladimir Poutine inquiètent la Bourse, la Fed va fortement peser sur l'économie
Lidl perd en justice face à Lindt au sujet des lapins de Pâques
Bourse : l’ex-gérant star de George Soros craint un choc, l'erreur de la Fed sur l'inflation lourde de conséquences
Porsche démarre en trombe à la Bourse de Francfort
Nord Stream : une quatrième fuite identifiée sur les gazoducs en mer Baltique