Publicité
Marchés français ouverture 7 h 25 min
  • Dow Jones

    40 665,02
    -533,08 (-1,29 %)
     
  • Nasdaq

    17 871,22
    -125,68 (-0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,35 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0903
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,01 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 718,98
    -274,96 (-0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 330,41
    +0,91 (+0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 544,59
    -43,68 (-0,78 %)
     

CAC 40, Nasdaq… les baisses de taux de la Fed vont décevoir la Bourse, avertit Morgan Stanley

Westend61/Getty Images

CAC 40, DAX, Nasdaq, Dow Jones… Depuis fin octobre, la Bourse exulte, à Paris, à Francfort, aux Etats-Unis et sur la plupart des autres marchés actions de la planète. Cet emballement spectaculaire des cours de Bourse est directement lié au plongeon des taux à long terme. En effet, la chute vertigineuse des rendements des obligations d’Etat à long terme rend, en comparaison, la rentabilité des actions cotées en Bourse beaucoup plus attrayante qu’en octobre. Ce plongeon des taux à long terme a été favorisé en grande partie par des anticipations plus favorables sur la trajectoire des taux directeurs de la Fed, sur fond de signes de désinflation et de ralentissement récent de l’économie aux Etats-Unis.

En effet, si l’économie américaine a bien résisté cette année, sur fond de relative résilience de la consommation des ménages (les salaires sont restés dynamiques, le marché de l’emploi s’est assez bien porté et les particuliers ont jusqu’ici bénéficié de l’excès d’épargne forcée liée à la crise sanitaire du Covid-19, comme le souligne ABN Amro IS), on peut toutefois être désormais plus prudent sur la trajectoire de l’économie américaine, pour 2024 mais aussi pour l’année 2025.

En effet, la croissance économique des Etats-Unis, soutenue jusqu’ici (entre autres) par une forte consommation de services (à l’image de “l’effet Taylor Swift” sur l'économie américaine évoqué par la Fed) et un énorme soutien budgétaire (Joe Biden a choisi délibérément de laisser dériver les comptes publics de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Thales Alenia Space décroche un contrat dans la défense avec l’Indonésie
Stellantis vise un million de voitures par an en Italie, mais réclame des subventions
Sanofi mise sur la R&D, le dupixent et les vaccins pour doper sa croissance et remonter en Bourse
CAC 40 : la Bourse en berne, la Chine et Moody's plombent l'ambiance
Pouvoir d’achat : Carrefour lance une assurance pour faire ses courses en cas de «coups durs»