Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 051,06
    -294,34 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 325,75
    -34,57 (-2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

CAC 40, Nasdaq… 3 risques qui pourraient mener à un krach en Bourse, selon UBS

CAC 40, Nasdaq… 3 risques qui pourraient mener à un krach en Bourse, selon UBS

La Bourse se porte bien, globalement, en ce début de millésime 2024. Et ce, même si les performances sont hétérogènes, entre d’un côté le Nasdaq (doté par de nouveaux espoirs sur l’intelligence artificielle) et le Dow Jones, qui ont inscrit de nouveaux records historiques et affichent +3% et +1% au compteur depuis début janvier (à l’heure où ces lignes sont écrites), et de l’autre un CAC 40 qui reprend son souffle (-2% depuis début janvier), lesté notamment par le plongeon des géants du luxe (-9% pour Kering, -4% pour Hermès et -7% pour LVMH depuis début 2024) et des cosmétiques (-5% pour L’Oréal).

Au-delà de l’enthousiasme persistant des investisseurs en actions, UBS leur adresse toutefois un avertissement. Selon la banque suisse, cette année, ils devraient notamment surveiller trois risques majeurs, susceptibles de faire lourdement décrocher la Bourse (de près de 25% pour les actions cotées à Wall Street, avec l’indice phare S&P 500 qui pourrait revenir à 3 700 points) s’ils devaient se concrétiser. Voici un tour d’horizon de ces aléas majeurs pour les perspectives des marchés actions américains… mais aussi pour celles du CAC 40, car comme dit le dicton, “quand Wall Street éternue, la Bourse de Paris s’enrhume”.

Alors que l’économie américaine a jusqu’ici plutôt bien résisté, avec une bonne santé persistante étonnante de la consommation des ménages, UBS redoute le scénario d’un basculement des Etats-Unis dans une récession franche d’ici début 2025. Plusieurs facteurs devraient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Huile de palme : Nutella perd un combat contre l'un de ses concurrents
Le diagnostic automobile accessible à tous avec iCarsoft France !
Stellantis : 600 emplois d’intérim supprimés en Alsace, le marché auto européen se dégrade
Tesla plombe l'ambiance et plonge en Bourse, net coup de frein en vue pour 2024
STMicroelectronics dopé par l’essor de la voiture électrique, qui tire la demande de puces