Marchés français ouverture 7 h 3 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    29 106,01
    +505,60 (+1,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,1600
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    26 038,27
    -93,76 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    52 087,77
    -2 585,05 (-4,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 498,92
    -6,23 (-0,41 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

CAC 40, LVMH, Kering, Apple, Valneva, Total… : au programme de la newsletter Momentum

·1 min de lecture

Le CAC 40 a subi des prises de bénéfices depuis un mois, mais affiche néanmoins un impressionnant rally depuis le plancher de mars 2020. “Nous continuons de penser que le tapering (diminution du rythme des rachats d’actifs) n’est que l’écume dans un régime monétaire américain qui reste fondamentalement accommodant, et qui devrait le rester. Les taux d’intérêt devraient en particulier rester sous le niveau de l’inflation pour de nombreuses années”, juge Thomas Costerg, économiste Etats-Unis chez Pictet Wealth Management.

Reste que ce régime pourrait être menacé si l’inflation passait au-dessus de 3% l’année prochaine (ce qui n’est pas le scénario central du gérant de fortune), car “3% pourrait être toléré mais 4% risquerait de changer la psychologie collective sur l’inflation”, souligne l’expert. Dans ce cas, “même si c’est un scénario peu probable, le risque est (celui) d’un changement de cadre, à la Volcker (référence au patron de la Fed des années 80 qui a réussi à comprimer une inflation galopante, NDLR), via un resserrement soudain pour ramener les anticipations d’inflation à la baisse. Nous regardons les anticipations d’inflation de près car nous sommes moins sûrs de leur stabilité que la Réserve fédérale le proclame actuellement”, souligne Thomas Costerg.

>> A lire aussi - “La Fed et la BCE sont devenues de dangereux pompiers pyromanes, la Bourse risque un krach !”

Cette semaine, outre nos analyses quotidiennes sur le CAC 40, nous avons aussi décortiqué les perspectives du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cancer : GSK et le King's College de Londres misent sur l’intelligence artificielle
CAC 40, Wall Street… “nervosité sous un calme apparent” : le conseil Bourse du jour
"Netflix a menti effrontément” : Nona Gaprindachvili, légende des échecs de l’URSS, exige une indemnité colossale
Aéroports de Paris : il faudra peut-être attendre jusqu'à 2027 pour un retour à la normale
Risque de contrepartie : définition et formes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles