La bourse ferme dans 19 min
  • CAC 40

    7 127,50
    -106,44 (-1,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 201,79
    -56,19 (-1,32 %)
     
  • Dow Jones

    33 819,36
    -106,65 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0733
    -0,0064 (-0,59 %)
     
  • Gold future

    1 878,40
    +1,80 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    21 511,18
    -193,58 (-0,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    530,44
    +5,31 (+1,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,36
    -1,03 (-1,40 %)
     
  • DAX

    15 341,65
    -134,78 (-0,87 %)
     
  • FTSE 100

    7 832,10
    -69,70 (-0,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 918,51
    -88,45 (-0,74 %)
     
  • S&P 500

    4 113,18
    -23,30 (-0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    27 693,65
    +184,19 (+0,67 %)
     
  • HANG SENG

    21 222,16
    -438,31 (-2,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,2010
    -0,0047 (-0,39 %)
     

CAC 40 : l'inflation ralentit aux Etats-Unis, la Bourse positive

Wikimedia Commons

A la Bourse de Paris, le CAC 40 a gagné 0,74% jeudi. Selon l'indice de référence CPI, l'inflation américaine a ralenti en décembre à 6,5% par rapport à décembre 2021, contre une hausse de 7,1% entre novembre 2021 et novembre 2022. Sur un mois, la tendance est même à la baisse, avec un repli de 0,1%, pour la première fois depuis que le Covid-19 a mis l'économie américaine sous cloche, il y a près de trois ans. Ces chiffres ont ravi les investisseurs et conforté leurs espoirs que la banque centrale américaine (Fed) se montre moins sévère dans son resserrement monétaire cette année.

La Bourse de New York a terminé largement dans le vert jeudi. "Le marché semble déjà convaincu qu'il verra" le mois prochain une hausse des taux de la Fed "de 25 points de base, avec la possibilité d'une pause (du resserrement monétaire) en mars, ce qui, à ce stade, semble quelque peu prématuré avec un marché du travail aussi tendu", a commenté Michael Hewson, analyste de CMC Markets. La Fed a jusqu'ici affirmé être déterminée à lutter contre l'inflation, quitte à provoquer une récession économique - même si l'institution préfèrerait l'éviter.

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a estimé jeudi que l'effet du resserrement financier sur l'emploi "est encore à venir", mais que les banques centrales "n'ont pas terminé leur travail" face à l'inflation. Elle craint des tensions sociales au niveau mondial en 2023, compte tenu de l'effet négatif attendu de la hausse (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : le message de l’analyse technique sur le dollar / yen (USD/JPY)
Goldman Sachs, JPMorgan… gare aux banques américaines : le conseil Bourse
Prix de l'énergie : un maire offre 6 mois de loyer aux commerçants de sa commune
EDF : la production d'électricité historiquement faible en 2022
Comment deux salariés d'Orange font la chasse aux voleurs de cuivre