Marchés français ouverture 3 h 29 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    25 984,51
    -587,36 (-2,21 %)
     
  • EUR/USD

    0,9563
    -0,0035 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 469,51
    -390,80 (-2,19 %)
     
  • BTC-EUR

    19 595,60
    -1 709,62 (-8,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    429,14
    -30,00 (-6,53 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Le CAC 40 dans l'attente des chiffres de l'inflation aux États-Unis, la chute des prix du gaz en soutien

Chabe01/Wikimedia

La Bourse de Paris devrait ouvrir sans grand changement mardi 13 septembre avant la publication dans l'après-midi de l'indice des prix à la consommation (CPI) américaine pour août qui renseignera sur la trajectoire de l'inflation aux Etats-Unis. Le contrat à terme de l'indice vedette CAC 40 prenait 0,04% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. La veille, la cote parisienne avait fini en nette hausse de 1,95% signant sa cinquième séance consécutive dans le vert, soutenue par la remontée de l'euro face au dollar et la baisse des prix du gaz.

"Les indices européens devraient ouvrir sans tendance ce matin dans l'attente du rapport de l'inflation américaine tant attendu (CPI) qui pourrait confirmer (ou non) que le pic de l’inflation est définitivement derrière les Etats-Unis", observe John Plassard, spécialiste en investissement chez Mirabaud. La tendance est positive sur les marchés depuis leur rebond amorcé en fin de semaine dernière, les opérateurs espérant un nouveau ralentissement de l'inflation américaine avec la publication des prix à la consommation aux Etats-Unis pour août à 14H30.

L'évolution des prix est attendue à + 8% sur un an, en léger recul (-0,1%) par rapport au mois précédent, selon le consensus d'analystes de MarketWatch. Après avoir atteint en juin son plus haut niveau depuis plus de 40 ans, l'inflation avait déjà ralenti en juillet, à 8,5% sur un an. Un nouveau fléchissement de l'inflation serait bienvenu pour Joe Biden à deux mois des cruciales (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La filiale de BNP Paribas Nickel se lance en Belgique et au Portugal
Stuart : la plateforme de livraison soupçonnée de recourir au travail au noir
Guerre en Ukraine : l'utilité des technologies dans un conflit démontrée, selon l'ex-PDG de Google
Boiron est attendu au tournant sur les fusions acquisitions : le conseil Bourse
La fusée Blue Origin s'écrase après son décollage, sans faire de blessés