La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 653,13
    -291,49 (-1,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

CAC 40 : les investisseurs restent prudents face au risque de récession

Wikimedia Commons

La Bourse de Paris a ouvert sans grand changement jeudi 15 septembre, la prudence prévalant face à la perspective de resserrements monétaires accrus aux Etats-Unis et des risques de récession en Europe. Le contrat à terme de l'indice vedette CAC 40 était stable une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. À 10h, il progresse légèrement, de 0,28%. "Les indices européens devraient ouvrir sans réelle tendance ce matin, les investisseurs étant toujours sonnés après le mouvement de vente sur les indices américains mardi soir", estime John Plassard, spécialiste en investissement chez Mirabaud.

De plus, les inquiétudes persistent concernant les intentions de la Fed, qui se réunira dans moins d’une semaine. Comme ses consoeurs européennes, la cote parisienne a enchaîné deux séances dans le rouge depuis la publication mardi des chiffres de l'inflation américaine pour août, qui sont ressortis supérieurs aux attentes, et ceux mercredi d'une deuxième baisse d'affilée des prix à la production en juillet, conforme aux attentes.

Wall Street a pour sa part clôturé en hausse mercredi au lendemain d'une journée noire. Mais à une semaine de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) et en attendant la saison des résultats et les prochains chiffres de l'inflation américaine mi-octobre, la prudence s'impose.

"La seule question maintenant, c'est si nous allons assister à une hausse de taux (de la Fed) de 75 points de base ou quelque chose de plus substantiel (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tesla : les ambitions d'Elon Musk freinées en Allemagne
Faut-il craindre une explosion des taux et un krach sur les obligations ?
Risque de récession en Europe, gare à un choc ! Le conseil Bourse
EDF : la baisse de production d'électricité cette année pèsera 5 milliards d'euros
La nouvelle stratégie de Carrefour pour approvisionner ses magasins