La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0400
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 755,00
    +9,40 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    15 927,94
    -25,62 (-0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,55
    -1,39 (-1,78 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,78 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,07 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2076
    -0,0038 (-0,31 %)
     

CAC 40 : grosse inquiétude sur fond d'escalade du conflit en Ukraine

Adobe Stock

La Bourse de Paris (CAC 40) se tasse face aux craintes d'escalade du conflit en Ukraine après qu'un missile a frappé la Pologne. Mardi le CAC 40 avait gagné 0,49%, signant sa quatrième séance consécutive dans le vert. Les dirigeants occidentaux ont fait des déclarations prudentes sur le missile qui est tombé dans un village du sud-est de la Pologne, près de la frontière avec l'Ukraine, tuant deux personnes. Le président polonais a affirmé qu'il était "très probablement de fabrication russe", le président américain a jugé "improbable" que le missile ait été tiré depuis la Russie et la présidence française appelle à la "plus grande prudence" concernant l'origine du tir, soulignant des "risques d'escalade importants".

"L'incident a fait monter les tensions, étant donné que la Pologne est membre de l'Otan et qu'une attaque délibérée pourrait entraîner une riposte des autres membres de l'Otan en vertu de l'article 5 sur la défense mutuelle", souligne Michael Hewson, analyste de CMC Markets. Ces tensions géopolitiques ternissent le moral des investisseurs, qui étaient pourtant optimistes depuis la semaine passée et la publication d'un ralentissement de la hausse des prix à la consommation aux Etats-Unis.

Mardi, l'indice des prix à la production n'a progressé que de 0,2 point de pourcentage sur un mois en octobre, contre 0,4 point anticipé. Sur un an, l'inflation atteint 8,0%, au plus bas depuis juillet 2021. Un nouvel élément en faveur de l'hypothèse d'une "inflation qui serait en décélération (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Alstom profite enfin du rachat de Bombardier Transport : le conseil Bourse
Carrefour et Casino n'ont pas le droit de refuser les paiements en espèces, rappelle la Banque de France
Alstom : légère perte nette au premier semestre en raison de l'intégration de Bombardier Transport
Boeing préconise le ruban adhésif pour remédier à des problèmes de peinture sur son 787 Dreamliner
Le marché du luxe a connu une année 2022 spectaculaire, et ça devrait continuer