Publicité
La bourse ferme dans 6 h 9 min
  • CAC 40

    8 119,30
    +13,52 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 022,53
    +14,36 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    38 503,69
    +263,71 (+0,69 %)
     
  • EUR/USD

    1,0693
    -0,0011 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    2 331,80
    -10,30 (-0,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 156,04
    +165,05 (+0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 432,69
    +8,59 (+0,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,98
    -0,38 (-0,46 %)
     
  • DAX

    18 178,62
    +40,97 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    8 080,51
    +35,70 (+0,44 %)
     
  • Nasdaq

    15 696,64
    +245,33 (+1,59 %)
     
  • S&P 500

    5 070,55
    +59,95 (+1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    38 460,08
    +907,92 (+2,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 201,27
    +372,34 (+2,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,2434
    -0,0019 (-0,15 %)
     

CAC 40 : fort repli attendu ce lundi alors que la Chine inquiète les investisseurs

La Bourse de Paris devrait ouvrir en fort repli lundi 2 mai, à l'entame d'une semaine qui sera marquée par une réunion de la banque centrale américaine, et alors que la Chine inquiète les investisseurs. Le contrat à terme de l'indice vedette CAC 40 reculait de 1,51% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. La semaine passée s'était conclue par un repli de 0,72% de l'indice, qui a perdu 1,89% au cours du mois d'avril.

La Bourse de New York a enregistré des pertes encore plus sévères vendredi, le Dow Jones a lâché 2,77%, soit près de 5% sur le mois d'avril. De son côté, le Nasdaq a dégringolé de plus de 4% et de plus de 13% sur avril, sa pire chute depuis 2008. Cette correction fait suite à "la publication de résultats d’entreprises en dessous des attentes (Amazon.com, Apple ou encore Intel) et de nouvelles anticipations d’une approche encore plus" restrictive de la part de la Réserve fédérale (Fed), explique John Plassard, spécialiste de l'investissement chez Mirabaud.

Cette première séance de la semaine ne commence pas du bon pied, avec des inquiétudes concernant la Chine, où l'activité manufacturière est tombée en avril à son niveau le plus bas depuis février 2020 en raison des confinements de grandes villes du pays. À Pékin, les autorités ont annoncé samedi renforcer les mesures destinées à lutter contre le Covid-19 en rendant obligatoire de nouveaux tests pour accéder à certains lieux publics.

Les investisseurs ont surtout en tête la réunion de politique monétaire (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Paiement sans contact : Apple accusé par l'UE de bloquer la concurrence avec Apple Pay
Netflix : la série animée de Meghan Markle annulée
La Banque Postale a commencé son OPA sur CNP Assurances
Qantas proposera ses vols de 19 heures d'ici la fin de 2025
Les pénuries de semi-conducteurs vont-elles durer jusqu'en 2024 ?