La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 630,36
    -63,94 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

CAC 40 : la Fed rassure, le Nasdaq s'envole, la Bourse de Paris reste soutenue, EDF à surveiller

Wikimedia Commons

A la Bourse de Paris, le CAC 40, qui avait gagné 0,63% à 6.995,99 points vendredi, limitant ses pertes sur la semaine à 0,39%, devrait profiter de l'envolée de Wall Street (notamment du Nasdaq). Vendredi, l'indice Dow Jones a avancé de 1,00%, le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 2,66% et le S&P 500 1,89%, prenant de la vitesse après la fermeture des marchés européens notamment en raison du ton plus avenant d'un des gouverneurs de la Réserve fédérale, Christopher Jan Waller. La cote parisienne connaît un début d'année remarquable, avec une hausse de 8,07%.

Elle a marqué un premier coup d'arrêt jeudi face à la détermination alors réaffichée par les banques centrales pour lutter contre l'inflation, y compris avec la poursuite pendant de longs mois du durcissement de la politique monétaire en zone euro, et par des indicateurs de croissance inquiétants, notamment aux Etats-Unis. Les investisseurs sont notamment en attente de la réunion de la Réserve fédérale américaine la semaine prochaine. "La Fed est maintenant dans sa période de silence", avec l'interdiction à ses haut responsables de parler. "Il existe un certain nombre de signaux de hausse pour engager les marchés", estiment les analystes de la Deutche Bank. Les résultats d'entreprises vont se multiplier à l'étranger, avec par exemple American Express, Boeing et Microsoft aux Etats-Unis, ASML ou SAP en Europe.

En France, le numéro un mondial du luxe et plus grosse capitalisation européenne LVMH donnera le coup d'envoi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voitures électriques: L'avertissement du patron de Faurecia face à la menace chinoise
LVMH n'installera pas son centre de recherche près de Polytechnique
Agents de la fonction publique territoriale : faites le choix de la bonne complémentaire santé
Le bitcoin a-t-il encore du potentiel après son envolée ? Le conseil Bourse
Bourse : un peu moins de Français actifs en 2022 qu'en 2021