La bourse ferme dans 13 min
  • CAC 40

    6 737,44
    -16,53 (-0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 974,41
    -10,09 (-0,25 %)
     
  • Dow Jones

    34 208,53
    -186,48 (-0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0487
    -0,0042 (-0,40 %)
     
  • Gold future

    1 800,50
    -14,70 (-0,81 %)
     
  • BTC-EUR

    16 155,39
    -150,02 (-0,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,87
    +0,45 (+0,11 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,42
    +0,20 (+0,25 %)
     
  • DAX

    14 509,98
    +19,68 (+0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 558,33
    -0,16 (-0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 358,50
    -123,95 (-1,08 %)
     
  • S&P 500

    4 043,44
    -33,13 (-0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2240
    -0,0016 (-0,13 %)
     

CAC 40 : les dividendes ont atteint des sommets en 2021

Ngampol/Adobe Stock

2,4 milliards d'euros à la famille Arnault, 2 milliards au fonds américain Blackrock... Selon l'ONG "Observatoire des Multinationales", les dividendes versés par les entreprises du CAC 40 ont atteint en 2021 des niveaux record, avec un montant de 57,5 milliards d'euros. "Noyé dans les profits" qui ont explosé par rapport à l'année 2020 plombée par le Covid-19, les groupes du principal indice boursier français ont "une nouvelle fois priorisé (leurs) actionnaires", accuse l'ONG dans son rapport annuel publié ce lundi 14 novembre. Les dividendes, en hausse de 32% par rapport à 2020, s'ajoutent à une autre forme de gratification des actionnaires: les rachats d'actions visant à soutenir les cours en Bourse, de 23 milliards d'euros au total en 2021.

Après le groupe Arnault et Blackrock, l'Etat français est, avec 1,32 milliard d'euros, le troisième bénéficiaire des versements de dividende au titre des profits de 2021 - devant les familles Bettencourt (890 millions) et Pinault (620 millions), détaille l'association. "Environ un dixième de tous les dividendes" du CAC 40 revient à 16 familles liées historiquement à certains des plus grands groupes français comme LVMH, Hermès, L'Oréal ou Kering, selon l'ONG. Par ailleurs, "la contribution fiscale des groupes du CAC 40 semble croître bien moins rapidement que leurs profits et leurs dividendes", relève l'Observatoire des multinationales. Quelque 14% "de l'ensemble des filiales du CAC 40 sont localisées dans des paradis fiscaux", note le rapport, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Heineken va fermer sa dernière grande brasserie située en Alsace
Jeff Bezos annonce qu'il fera don de la majorité de sa fortune à des associations caritatives
Roche n'atteint pas ses objectifs lors des essais d'un traitement de la maladie d'Alzheimer
CAC 40 : la Chine soutient la Bourse, LVMH, Kering, l'Oréal et Hermès à surveiller
Les ventes de vêtements en magasin ne cessent de baisser