Publicité
La bourse ferme dans 8 h 17 min
  • CAC 40

    8 094,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0851
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    2 341,40
    +6,90 (+0,30 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 038,57
    -675,46 (-1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 487,07
    +2,88 (+0,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,94
    +0,22 (+0,28 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,07 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    18 844,88
    +235,94 (+1,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,2743
    +0,0004 (+0,03 %)
     

CAC 40 : la Bourse stable après ses records, l'inflation aux Etats-Unis attendue au tournant

Chabe01/Wikimedia

Après une semaine record, la Bourse de Paris revient en petite forme. Le CAC 40 est attendu en légère hausse ce lundi 13 mai à l'ouverture, à l'entame d'une semaine où ses récents records seront mis à l'épreuve des données sur l'inflation aux États-Unis et en zone euro. Vendredi, le CAC 40 avait terminé à 8 219,14 points (+0,38%), clôture la plus élevée de son histoire. Plus tôt, il avait aussi touché 8 259,19 points, dépassant ses précédents plus hauts en séance du 28 mars.

Sur la semaine, le CAC 40 est monté de 3,29%, sa meilleure performance hebdomadaire depuis janvier. Les investisseurs ont pourtant eu peu d'indicateurs ou d'informations à se mettre sous la dent, mais les cours ont continué d'être portés par le ralentissement de l'emploi américain en avril, qui donne plus de marge de manœuvre à la banque centrale américaine pour baisser ses taux dans les prochains mois.

En zone euro, l'activité se redresse et les probabilités de voir la Banque centrale européenne baisser ses taux dès juin ont continué d'augmenter aux yeux des investisseurs. Les événements de la semaine permettront de tester de nouveau ces tendances, avec la publication mercredi de l'inflation (indice CPI) d'avril aux États-Unis et les données définitives d'inflation pour le même mois dans la zone euro.

Aux États-Unis, les chiffres de l'inflation «pourraient définitivement sceller le sort à une baisse des taux de la banque centrale américaine le mois prochain», s'ils ne ralentissent pas assez, décrit John Plassard, (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Revolut prêt à investir massivement en France : crédits immobiliers et Livret A au menu
McCain : le canadien mise sur la France pour produire des frites plus «vertes»
Crédit agricole signe un parcours explosif en Bourse, stop ou encore ?
Guide Michelin : pourquoi certains chefs abandonnent la course aux étoiles
Pétrole : «les prix du baril devraient se stabiliser, mais gare à la Russie»