Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,22 (-1,25 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,94 (-3,64 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 887,28
    +55,93 (+0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 354,00
    -11,90 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     

CAC 40 : la Bourse de Paris dans le rouge vif, vers sa pire semaine depuis deux ans

Chabe01/Wikimedia

La Bourse de Paris reculait de 1,4% ce vendredi matin, plombée par la défiance des investisseurs envers les actions françaises dans un contexte de crise politique. L'indice principal CAC 40 chutait de 99,39 points à 7 605,44 points vers 10h. Jeudi, l'indice a connu sa pire chute depuis près d'un an (-1,99%) et est tombé à 7 708,02 points, un plus bas depuis le 14 février. Le CAC 40 affiche à ce stade un repli de 4,88% depuis le début de la semaine et l'annonce surprise de la dissolution de l'Assemblée nationale après la victoire du parti d'extrême droite Rassemblement national aux élections européennes. Il s'achemine vers sa pire semaine depuis juin 2022.

Vers 10h, le taux d'emprunt de l’État français à dix ans reculait légèrement à 3,12% mais il s'est encore éloigné de l'équivalent de l’État allemand, jugé comme la dette européenne la plus sûre. Cet écart - ou «spread» - est un indicateur de mesure de la confiance des investisseurs dans un pays donné. Il se situe actuellement à 0,71 point de pourcentage, au plus haut depuis 2017 et son amplification sur la semaine est la plus importante depuis 2020.

Selon de premiers sondages, la part des Français qui disent faire «confiance» à Emmanuel Macron est au plus bas depuis le début de son second mandat en 2022. Et le parti d'extrême droite et l'alliance de gauche pourraient recueillir chacun plus de votes aux élections législatives anticipées que la majorité présidentielle. «Même s’il n’y a pas de programmes économiques qui aient été (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Atos : des taux d’intérêts prohibitifs pourraient ruiner les plans de David Layani
L’inflation grimpe en France, les prix de l’énergie et des aliments accélèrent
Atos flambe en Bourse, l’État fait un gros chèque pour les pôles stratégiques
«Le leadership n’est ni une question d’âge, ni une question de sexe» (N. Bothorel, C&A France)
Adieu Poulain : l'icône chocolatée de notre enfance menacée de disparition