La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 606,45
    -107,62 (-0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

CAC 40 : la Bourse de Paris plonge, retour sous les 7.000 points

Wikimedia

La Bourse de Paris plonge ce jeudi 19 janvier. L'indice vedette CAC 40 a nettement reculé pour passer sous les 7.000 points, en perdant 1,86% à 6.951,87 points, après avoir progressé considérablement (plus de 7%) depuis le début de l'année. Ce "coup d'arrêt peut être déclenché par des indicateurs macroéconomiques moins bons et des discours de banquiers centraux qui persévèrent sur la voie du resserrement monétaire", mais "il ne ne revient pas tout remettre en question", commente Andrea Tuéni, analyste de Saxo Banque. Plusieurs indicateurs économiques américains sont venus ces derniers jours témoigner d'un ralentissement de la première économie mondiale. Publiés mercredi, les chiffres de la production industrielle et les ventes de détail se sont contractés plus qu'attendu.

Jeudi, un autre indice, dans le secteur immobilier, a ajouté à la morosité. Les constructions de logements ont reculé de 1,4% en décembre sur un mois après déjà une chute de 1,8% le mois d'avant, un chiffre révisé en nette baisse. Ainsi, les investisseurs disposent d'un "bon prétexte pour lever le pied et prendre des bénéfices avant d'évaluer la situation", la semaine prochaine étant chargée en matière de résultats d'entreprises avant de faire la place aux réunions des banques centrales européenne et américaine début février. Le marché anticipe depuis le début de l'année une politique monétaire plus souple de la part des banques centrales, mais sans aucune garantie.

Les banquiers centraux ont répété depuis deux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

SNCF : vers d'autres journées de grève au-delà du 31 janvier ?
Amazon met fin à son programme de dons
CAC 40 : après une séance rouge vif, la Bourse tente de se reprendre malgré la BCE et la Fed
La Nasa et Boeing vont mettre au point un avion de nouvelle génération
Et les films et séries les plus vues depuis la création de Netflix sont....