Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 014,73
    -498,91 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 371,97
    +59,34 (+4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2370
    -0,0068 (-0,55 %)
     

CAC 40 : la Bourse de Paris lestée par les doutes sur les banques

StockSnap / Pixabay

À la Bourse de Paris, le CAC 40 est sous pression en début de matinée. Un léger repli qui ne devrait pas ternir le rebond observé au cours de la semaine après la baisse des tensions dans le secteur bancaire. Le CAC 40 avait grappillé 0,11% jeudi et sur la semaine il progresse de plus de 3%. "Les investisseurs évoluent toujours dans le doute concernant le secteur bancaire, les récents propos de la secrétaire d’Etat américaine ne réussissant pas à rassurer", note John Plassard, spécialiste en investissement pour Mirabaud. Pour la banque nationale suisse, le rachat de Credit Suisse par sa concurrente et compatriote UBS a sonné la fin de la crise de confiance envers la seconde banque helvétique. Cela a permis un rebond des indices boursiers et des valeurs bancaires européennes.

En parallèle cette semaine, les banques centrales des États-Unis, d'Angleterre, de Suisse et de Norvège ont annoncé une nouvelle hausse de leurs taux directeurs, leur principal outil de lutte contre l'inflation. Si la manœuvre effectuée par la puissante Réserve fédérale américaine (Fed) a été perçue comme accommodante, l'institution a prévenu que le choc bancaire devrait "entraîner un certain resserrement des conditions de crédit", et in fine avoir un impact sur l'économie réelle.

À l'agenda de la séance du jour figurent les indicateurs PMI d'activité dans les services manufacturiers et des services en France, en Allemagne et dans la zone euro pour mars.

>> Découvrez Momentum, la lettre d’investissement et (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“La crise des banques est loin d’être finie et la France est en ébullition, gare au choc”
ChatGPT va aussi pouvoir s’occuper de vos vacances
Le pétrole décroche, craintes de récession, les banques inquiètent
Deutsche Bank plonge en Bourse, Société générale et BNP Paribas emportées dans son sillage
PSG : l’ex-assistant de Nasser Al-Khelaïfi porte plainte pour harcèlement moral et travail dissimulé