La bourse ferme dans 6 h 7 min
  • CAC 40

    7 040,29
    -41,72 (-0,59 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 133,57
    -25,06 (-0,60 %)
     
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0831
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 919,70
    -19,50 (-1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    21 147,63
    -494,76 (-2,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    519,04
    -18,84 (-3,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,69
    -1,21 (-1,55 %)
     
  • DAX

    15 022,92
    -103,16 (-0,68 %)
     
  • FTSE 100

    7 726,56
    -58,31 (-0,75 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2311
    -0,0043 (-0,34 %)
     

CAC 40 : la Bourse de Paris face au risque de récession, la Chine souffle le chaud et le froid

Chabe01/Wikimedia

A la Bourse de Paris, la trajectoire du CAC 40 reste incertaine, entre les risques de récession et l'annonce d'un allègement général des règles sanitaires contre le Covid en Chine, où ses exportations et ses importations se sont effondrées en novembre. Le CAC 40 résiste pour l'heure aux craintes de récession alimentées par des propos alarmistes de plusieurs dirigeants de grandes banques américaines. Le PDG de la banque JPMorgan Chase, Jamie Dimon, a notamment prévenu mardi, sur la chaîne CNBC, que l'inflation et les mesures de la Réserve fédérale américaine pour la contrer "pourraient bien faire dérailler l'économie et provoquer une récession modérée ou sévère".

Le directeur général d'une autre banque, Goldman Sachs, David Solomon, est allé dans le même sens, et a dit s'attendre à "une période agitée" sur le plan économique. Ces inquiétudes jaillissent alors que la Réserve fédérale tiendra sa réunion de politique monétaire dans une semaine et que des données meilleures que prévu sur les services et l'emploi aux États-Unis ont alimenté les craintes que la banque centrale américaine doive rester agressive plus longtemps. La Bourse de New York s'était de nouveau montrée soucieuse mardi du risque d'une récession aux Etats-Unis l'an prochain sur fond du durcissement des conditions du crédit par la Fed pour maîtriser l'inflation. Mardi, la banque centrale australienne a relevé comme prévu son principal taux directeur de 0,25 point de pourcentage et le bal des banques centrales se poursuivait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les avatars débarquent sur WhatsApp, voici comment créer le vôtre
La marque Camaieu rachetée par Celio pour 1,8 million d'euros
Bourse : LVMH, Hermès, Kering… les géants du luxe du CAC 40 profiteront de la réouverture de la Chine
GSK et Sanofi s'envolent en Bourse après une victoire juridique
Défense : voici les 10 entreprises qui vendent le plus d'armes au monde