La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 480,86
    +56,93 (+0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

CAC 40 : la Bourse parie sur un ralentissement de l'inflation aux Etats-Unis, la Chine en soutien

Wikimedia Commons

A la Bourse de Paris, le CAC 40 reste prudent, alors que les investisseurs sont confiants dans le fait que l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis, attendu jeudi, attestera d'un nouveau ralentissement de l'inflation en décembre. Le CAC 40 avait fini en baisse de 0,55% mardi, à la suite de prises de bénéfices intervenues après un début d'année en fanfare. "Les indices européens devraient ouvrir en hausse ce matin dans le sillage de la clôture de New-York à la veille des chiffres de l'inflation américaine de décembre qui pourraient montrer une nouvelle décélération, la 6e consécutive", anticipe John Plassard, spécialiste en investissement chez Mirabaud. "La réouverture de la Chine est bien évidemment la cerise sur le gâteau", ajoute-t-il.

La deuxième économie mondiale a levé dimanche l'obligation de quarantaine pour les voyageurs en provenance de l'étranger et mis ainsi fin à quasiment trois années d'isolement pour lutter contre le coronavirus. Les investisseurs estiment que cette réouverture devrait avoir un fort impact positif sur la croissance, quand bien même ce nouvel élan de l'activité pourrait empirer l'inflation. Dans l'Hexagone aussi, les opérateurs de marché pouvaient se raccrocher à une bonne nouvelle, la Banque de France ayant indiqué mercredi que l'économie française continuait de tenir bon et qu'elle devrait enregistrer une stabilisation en janvier, après une légère croissance fin 2022. La Bourse de New York a conclu en hausse mardi une séance indécise, les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Lidl, Zara, H&M… Ces marques sont accusées de payer leurs fournisseurs au Bangladesh moins que les coûts de production
Bourse : la Fed pourrait remonter son taux bien plus fortement que prévu, JPMorgan lance un avertissement
Camaïeu : Noz va déstocker les derniers articles de la collection hiver
Pas d'intérêt de Thales pour la future structure Evidian d'Atos
Aviation : Airbus conserve sa place de numéro 1 face à Boeing