Publicité
La bourse ferme dans 4 h 44 min
  • CAC 40

    7 654,29
    +32,27 (+0,42 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 944,71
    +47,27 (+0,97 %)
     
  • Dow Jones

    40 415,44
    +127,91 (+0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0860
    -0,0033 (-0,30 %)
     
  • Gold future

    2 409,00
    +14,30 (+0,60 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 698,16
    -385,55 (-0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 383,58
    -1,68 (-0,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,95
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 610,89
    +203,82 (+1,11 %)
     
  • FTSE 100

    8 223,72
    +24,94 (+0,30 %)
     
  • Nasdaq

    18 007,57
    +280,63 (+1,58 %)
     
  • S&P 500

    5 564,41
    +59,41 (+1,08 %)
     
  • Nikkei 225

    39 594,39
    -4,61 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 469,36
    -166,52 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2892
    -0,0042 (-0,32 %)
     

CAC 40 : la Bourse déçue par la Chine, la croissance en Europe attendue au tournant

PIXABAY

Morose, la Bourse de Paris est attendue en légère baisse ce mardi 5 septembre à l'ouverture, les craintes sur la vigueur de l'activité économique dans le monde restant vivaces tandis que la lutte contre l'inflation est encore loin d'être terminée. Le CAC 40 pourrait reculer de 0,5% à l'ouverture de la séance. Lundi, il a terminé en baisse de 0,24% à 7.279,51 points. La Chine souffle le chaud et le froid, entre des données économiques mitigées et l'annonce que le promoteur Country Garden a échapé au défaut de paiement.

Le CAC 40 pourrait être volatil cette semaine. La séance va être marquée par la publication de l'estimation finale des indicateurs avancés de l'activité, notamment dans les services pour l'Allemagne, la France ou l'Italie, ainsi que l'indice composite pour la zone euro. "Au cours des deux derniers mois, de plus en plus d'éléments indiquent que la vigueur des services a commencé à s'infléchir (...) les chiffres d'aujourd'hui pourraient bien être la dernière pièce du puzzle de la Banque centrale européenne pour mettre en pause son cycle de hausse des taux", écrit Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Mais les investisseurs sont toujours en quête d'une confirmation de cette tendance : la présidente de la BCE Christine Lagarde a prononcé lundi un discours à Londres dans lequel elle n'a rien laissé paraître de ce que l'institution monétaire pourrait décider lors de sa prochaine réunion le 14 septembre, ce qui a participé au renversement de la tendance des cours. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite