La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 681,41
    -355,05 (-1,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

CAC 40 : la Bourse attend le verdict de la BCE face à l'inflation

Wikimedia

Dans le sillage de la clôture en hausse de Wall Street la veille, la Bourse de Paris devrait ouvrir sur une note positive ce jeudi 8 septembre. Le contrat à terme sur l'indice vedette CAC 40 avançait de 0,77% une quarantaine de minutes avant le début de la séance. La cote parisienne a terminé stable (+0,02%) mercredi après avoir passé la plus grande partie de la séance dans le rouge. Enjeu de la semaine sur les marchés du Vieux continent, la Banque centrale européenne (BCE) devrait accélérer jeudi le resserrement de sa politique monétaire face à une inflation extrême (9,1% sur un an en août en zone euro).

Une décision sur les taux est attendue à 14H15, puis une conférence de presse de la présidente Christine Lagarde suivra à 14H45. En juillet, la BCE avait eu la main ferme en annonçant par surprise une hausse de 50 points de base, quand 25 points étaient attendus. "Il y a deux camps: celui qui privilégie une hausse de 75 points de base estimant que la BCE doit relever relativement vite ses taux pour dompter l'inflation déferlant dans la zone euro et celui des 50 points de base qui soutient qu'une hausse de 75 points de base est trop importante pour une économie confrontée à une terrible récession", indique Ipek Ozkardeskaya, chez Swissquote Bank.

Mais, souligne l'experte, "le problème de l'inflation européenne est davantage liée à la crise énergétique. Bien plus qu'aux Etats-Unis où l'inflation est due à une demande excessive et des hausses de salaires qui pourraient être contrôlés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Or : comment les particuliers réagissent-ils à l'inflation et la chute du pouvoir d’achat ?
Comment Suez pourrait relancer le duel avec Veolia
Keynote d'Apple : tout ce qu'il faut savoir sur le nouvel iPhone 14
Carrefour et Auchan soupçonnés de fraude fiscale en Italie
TF1 assigne Canal+ en référé au tribunal de commerce après la coupure de ses chaînes