Publicité
La bourse ferme dans 5 h 5 min
  • CAC 40

    7 532,41
    -175,61 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 855,04
    -80,46 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0694
    -0,0048 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    2 339,80
    +21,80 (+0,94 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 550,75
    -462,26 (-0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 423,70
    +5,83 (+0,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,35
    -0,27 (-0,34 %)
     
  • DAX

    18 047,17
    -218,51 (-1,20 %)
     
  • FTSE 100

    8 125,31
    -38,36 (-0,47 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2709
    -0,0052 (-0,41 %)
     

CAC 40 : la Bourse attend au tournant l'inflation aux Etats-Unis, répit sur les taux

Wikimedia Commons

La Bourse de Paris devrait ouvrir en petite hausse vendredi, par rapport à la veille, les investisseurs restant dans l'attente de la publication de données sur l'inflation aux Etats-Unis et en zone euro, espérant un ralentissement. Le CAC 40 est attendu en petite hausse à l'ouverture de la séance. Jeudi, il a gagné 0,63% à 7.116,24 points, marquant un rebond après cinq séances consécutives de baisse qui l'ont tiré à un plus bas de clôture depuis mars, au moment de la crise bancaire.

"Les marchés européens devraient ouvrir en hausse au lendemain du rebond de Wall Street", jeudi, permis par le "reflux des rendements des bons du Trésor américain (les taux à long terme)", commente Michael Hewson, analyste de CMC Markets. "Cependant la tendance pourrait changer assez rapidement après la publication de l'inflation américaine", prévue à 14H30 (heure de Paris), nuance John Plassard, spécialiste en investissement de Mirabaud.

L'indice américain PCE est l'indicateur d'inflation privilégié par la Banque centrale américaine (Fed) pour déterminer la trajectoire de sa politique monétaire, destinée à ramener l'inflation à 2%. L'indicateur est de ce fait scruté par les différents acteurs des marchés financiers. Il le sera d'autant plus qu'à l'issue de la dernière réunion du comité monétaire de la Fed, l'institution n'a pas écarté l'idée d'une "nouvelle hausse des taux en novembre si l'inflation ne montre pas de nouveaux signes de ralentissement", note Michael Hewson.

Sur le Vieux Continent, l'indice (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Carrefour : l’opération promotion sur les poêles Seb-Tefal qui finit mal
La SNCF dévoile enfin la date de mise en vente des billets pour les vacances de Noël
Punaises de lit : la SNCF monte au créneau
Hausse des prix : l'inflation se maintient à 4,9% sur un an en septembre
Coty (Bourjois, Lancaster, Rimmel) fait des débuts timides à la Bourse de Paris