La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 147,99
    -77,62 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    0,9782
    -0,0037 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 674,30
    +5,70 (+0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    20 249,61
    +245,40 (+1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    452,16
    +8,73 (+1,97 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,03
    -1,20 (-1,48 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 792,58
    +55,07 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    3 645,34
    +4,87 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1118
    -0,0005 (-0,04 %)
     

CAC 40 : la Bourse à l'arrêt, Nvidia jette un froid, l'inflation en ligne de mire

La Bourse de Paris (CAC 40) est attendue en légère baisse à l'ouverture mardi 9 août, dans le sillage de Wall Street qui a manqué de conviction lundi. Le contrat à terme de l'indice vedette CAC 40 cédait 0,17 % une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. Lundi, il avait fini en hausse de 0,80 % dans de faibles volumes d'échanges. "L'Europe devrait ouvrir en baisse après la faiblesse des valeurs technologiques américaines", prévoit Michael Hewson, analyste de CMC Markets. Les trois indices de la Bourse de New York ont conclu en ordre dispersé non loin de l'équilibre lundi. Les résultats décevants du fabricant de microprocesseurs Nvidia ont jeté un froid sur la tech américaine et provoqué un léger repli du Nasdaq.

"Cette semaine, l'attention se portera principalement sur la publication de l'indice des prix à la consommation américain de demain", anticipe M. Hewson. Ces chiffres seront scrutés par les investisseurs qui tentent de prévoir au mieux les prochaines hausses de taux directeurs de la Banque centrale américaine, la Fed, à l'œuvre depuis mars pour ramener l'inflation sous contrôle. Les données sur l'évolution des prix aux Etats-Unis arrivent quelques jours après le "rapport sur l'emploi de vendredi, qui a vu les rendements à 10 ans américains atteindre leurs niveaux les plus élevés en deux semaines", rappelle Michael Hewson. Ces chiffres, plus élevés qu'attendu, ont poussé les opérateurs à anticiper une prochaine forte hausse des taux directeurs de la Fed. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Variant Omicron : l'UE réserve 15 millions de doses du nouveau vaccin Moderna
Premier League : un fan voulait un autographe, ce joueur français lui offre une Rolex
Bourse : cette action a mystérieusement gagné 34.400 %, avant de chuter brutalement
L’euro fébrile face au dollar, gare à l’énergie et à l'inflation : le conseil Bourse
Amazon supprime cinq minutes de pause à ses employés d'une usine française