La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 281,79
    +266,74 (+1,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

CAC 40, BNP Paribas, Orange, bitcoin… : au programme de Momentum cette semaine

La Bourse de Paris (et probablement Wall Street ce soir) finit bien mal une semaine éprouvante, avec un plongeon de près de 6% du CAC 40 en seulement 4 séances, alimenté par l’offensive de la BCE face à l’inflation et une augmentation des prix à la consommation aux Etats-Unis plus importante que prévu, qui augure d’une politique restrictive de la Fed. Outre-Atlantique, “ne comptez pas sur un compromis de la part de Jerome Powell”, la Fed semblant décidée à “augmenter ses taux dans les mois à venir, et ce presque quoi qu'il advienne”, juge le géant allemand de la gestion d’actifs DWS.

Quant à la BCE, elle semble s’être embarquée dans une longue croisade face à l’inflation, avec tout un train de hausses de taux directeurs à venir. De quoi alimenter les craintes de fragmentation au sein de la zone euro, les pays réputés les plus fragiles souffrant de l’envolée des taux à long terme. Celui de l’Italie (3,80% à l’heure où ces lignes sont écrites, contre moins de 1% il y a un an) approche d’ailleurs déjà la barre psychologique de 4%. Au final, la hausse des taux des obligations d’Etat s’accentue des deux côtés de l’Atlantique, avec de probables turbulences à la clé.

Sur le front de la croissance, le soutien budgétaire des Etats “reste un élément clé afin de contenir les risques de récession, notamment en Europe, même si la situation continuera de se dégrader progressivement”, juge Alain Guélennoc, président du directoire de Federal Finance Gestion, pour qui le risque de stagflation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : Sanofi dévoile des résultats encourageants pour son vaccin de rappel
Cancer : la biotech marseillaise ImCheck lève un gros montant pour mettre au point son médicament
Orpea obtient la validation de son accord de financement avec les banques
Le CAC 40 rouge vif après une semaine désastreuse, l'inflation inquiète
5G : SFR pourra déployer son réseau Huawei à la Réunion malgré l'opposition d'Orange

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles