La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 591,27
    +327,79 (+1,12 %)
     
  • Nasdaq

    11 880,63
    +25,66 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1848
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    26 486,20
    +34,66 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    15 526,90
    -26,17 (-0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    364,62
    +3,19 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    3 577,59
    +20,05 (+0,56 %)
     

Le CAC 40 à acheter sur repli, avant un net rebond : le conseil Bourse du jour

·2 min de lecture

La session boursière du lundi 9 novembre a constitué une rupture technique haussière. Lors de cette séance clé, les secteurs et valeurs fortement vendus cette année, la fameuse value (secteurs décotés), bien représentée dans l’indice parisien, ont pris leur revanche. “Le cours du CAC 40 s’est apprécié de plus de 7% à l’annonce de Pfizer et ce n’est pas le secteur du luxe (30% de la pondération de l’indice parisien !) qui a permis cette performance. C’est au contraire la hausse à deux chiffres des valeurs bancaires, financières, immobilières, de l’aéronautique, du tourisme et des industrielles à fort bêta (très volatiles, NDLR) sur laquelle le CAC 40 s’est appuyé pour dépasser avec vigueur la résistance technique des 5.200 points”, souligne Vincent Ganne, spécialiste marchés chez TradingView et membre de l’AFATE (Association française des analystes techniques).

Cette résistance de 5.200 points est la borne haute du trading range chartiste (bandeau horizontal de fluctuation des cours) de l’été dernier. “Ce seuil technique constitue donc le nouveau garant de la tendance haussière de moyen terme”, note l’expert. Ces derniers mois, sur le marché actions, Wall Street a largement surperformé les actions européennes, notamment les stars technologiques du Nasdaq. “Les valeurs cycliques européennes ont été délaissées par les institutionnels, certains secteurs ayant été logiquement massacrés car ils pâtissent fortement du grand confinement mondial et des restrictions sanitaires”, explique-t-il.

>> A lire aussi - Bourse, or… 6 placements qui devraient profiter de la victoire de Joe Biden (et ceux qui devraient souffrir)

La Bourse est toujours en avance de plusieurs mois sur l’économie réelle, voire de plus d’une année. Ainsi, c’est “maintenant qu’il faut se poser la question d’un arbitrage en faveur de ces titres fortement vendus pour son portefeuille boursier. J’estime que les prochaines semaines devraient voir la poursuite de la surperformance de la value européenne, et donc des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Bitcoin en passe de franchir son record historique
BlaBlaCar ne remettra pas en service ses Blablabus avant mars
Un géant de la croisière annule le reste de ses voyages pour 2020 après un nouveau cluster sur un de ses bateaux
Le Covid-19 fait son retour au Japon, la Bourse de Tokyo chute
Thales remporte un contrat historique pour des frégates en Allemagne