Marchés français ouverture 4 h 8 min
  • Dow Jones

    35 741,15
    +64,13 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 226,71
    +136,51 (+0,90 %)
     
  • Nikkei 225

    29 100,57
    +500,16 (+1,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,1604
    -0,0011 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    26 061,23
    -70,80 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    54 146,33
    +513,09 (+0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 509,56
    +1 266,88 (+522,04 %)
     
  • S&P 500

    4 566,48
    +21,58 (+0,47 %)
     

Cabinet de curiosités : des larves de phryganes habillées d'or

·2 min de lecture

Science et art ont ceci de merveilleux qu’ils parviennent l’un comme l’autre à susciter notre émerveillement et à nous amener à nous questionner sur le monde qui nous entoure. Si certains aimeraient les présenter comme des entités antagonistes, la réalité est que ces deux manières d’appréhender notre environnement sont aussi complémentaires qu’essentielles l’une à l’autre. Or peu d’objets attisent autant la convoitise des collectionneurs de curiosités que ceux qui parviennent à mêler subtilement le savoir-faire de l’artisan à l’objet naturel, la sensibilité humaine à l’intelligence animale. Et c’est d’un tel objet que nous allons parler aujourd’hui. Mais tout d’abord, partons à la rencontre d’une artiste dont les talents ne sont plus à démontrer : la phrygane.

La phrygane, artisane sous-marine

Se contenter de dire qu’elle est un trichoptère serait bien injuste. Car si elle possède en effet une paire d’ailes graciles et duveteuses arrivée à l’âge adulte (trikhos « poil » et pteron « aile », en grec), la phrygane est avant tout une créature de l’eau. Habitante des mares, des rivières et des lacs, elle émerge de son œuf sous la surface, où elle passera la majeure partie de sa vie aux stades de larve puis de pupe. Elle est d’ailleurs une favorite des moucheurs (ou pêcheurs à la mouche), qui lui ont donné de nombreux surnoms selon les régions : cherfaix, porte-bois, caset, ver d’eau, échevin, moine, clapotte, traîne-bûche ou encore portefaix.

Zoom sur une larve de phrygane découverte en Finlande. © Pentti Ketola, diptera.info
Zoom sur une larve de phrygane découverte en Finlande. © Pentti Ketola, diptera.info

Au premier abord, la larve de phrygane ne se distingue pas particulièrement de celle d’autres insectes aquatiques. Mesurant tout juste deux à trois centimètres, avec son long corps segmenté, brun, émeraude, jaune, ou gris, mince ou grassouillet, elle pourrait aisément passer inaperçue, à part peut-être au regard de quelques poissons gourmands. Mais cette naïade est une originale, et plutôt que d’aller nue sous l’onde limpide, elle aime à se parer...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles