Marchés français ouverture 38 min
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0532
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    18 701,74
    -34,70 (-0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    16 087,89
    -273,52 (-1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,46
    -4,69 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

Le C919 démarre avec un train de retard

Attendu avec appréhension pas ses rivaux, le C919 de Comac se révèle moins performant que l'A320neo et le 737 MAX.

Enfin… Quatorze ans après le lancement officiel du programme, le moyen-courrier C919 doit être certifié ces prochains jours par le régulateur aérien chinois, l'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC). Le premier exemplaire de ce concurrent direct de l'A320neo d'Airbus et du 737 MAX de Boeing, développé par l'avionneur public Comac, devrait être livré avant la fin de l'année à la compagnie China Eastern. Initialement prévue en 2016, l'entrée en service du C919 aura donc finalement lieu avec six ans de retard, après un développement marqué par de multiples problèmes techniques et surcoûts. Il avait fallu un an pour passer du premier vol de l'A320 à son entrée en service. Pour le C919, ce sera plus de cinq ans.

L'appareil représente-t-il une menace pour Airbus et Boeing? Le risque apparaît extrêmement limité.

"Le C919 aurait été un excellent avion pour une entrée en service en 1987 , estime Richard Aboulafia, associé au cabinet américain Aero-Dynamic Advisory. En taille et en technologie, c'est le même type d'avion que les A320 et 737 classiques, lancés dans les années 1980. Seul le moteur Leap est nouveau, et les deux grands avionneurs l'ont intégré sur leurs avions depuis longtemps." L'appareil marque quand même un progrès par rapport à l'avion régional chinois ARJ21, un modèle très inspiré du MD-80 américain, qui affiche dix ans de retard et des performances poussives.

Mais le C919 ne sera pas au niveau de la concurrence occidentale. "En performance économique, il sera entre les A320 et 737 classiques, et les versions neo et MAX", estime Ernest Arvai, consultant au cabinet américain AirInsight. Le marché ne s'y est pas trompé: là où l'A320neo a dépassé les 8.500 commandes, le monocouloir chinois n'est qu'à 815 commandes, dont une poignée seulement d'engagements fermes, et quasi exclusivement auprès de compagnies chinoises plus ou moins forcées par le pouvoir à acheter l'appareil. La vraie menace pour Airbus et Boeing sera probablement la prochaine généra[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi