Publicité
Marchés français ouverture 7 h 8 min
  • Dow Jones

    39 872,99
    +66,22 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,62
    +37,75 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0859
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 663,82
    -1 111,54 (-1,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 528,47
    +39,93 (+2,68 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    +13,28 (+0,25 %)
     

C4: scènes de chaos à Alkmaar, des joueurs de West Ham se battent avec des fans pour défendre leurs proches

Scène de chaos a l’AFAS Stadion. Si West Ham a obtenu son ticket pour la finale de la Ligue Europa Conférence grâce à sa victoire 1-0 obtenue face à l’AZ Alkmaar en demi-finale retour de C4 (victoire 2-1 à l’aller), l’après-match ne laissera aucun bon souvenir aux Anglais. Après le coup de sifflet final, des supporters néerlandais ont effet réussi à pénétrer dans la tribune où étaient placés les fans des Hammers mais aussi les familles et des amis des joueurs et membres du staff du club anglais comme le père de David Moyes, âgé de 85 ans, par exemple.

Paqueta furieux

Une bagarre à laquelle se sont mêler des joueurs a ensuite éclaté. Alors que Flynn Downes et Michail Antonio ont grimpé dans la tribune pour en découdre, l’ancien Lyonnais Lucas Paqueta, furieux et Saïd Benrahma ont eux aussi tenté de défendre leurs proches. Après dix minutes de chaos et des scènes d'une grande violence, le calme est revenu grâce à l’intervention des forces de police et des stadiers.

Benrahma : "C’est très grave"

"C’est très grave parce qu’il y a nos familles, a réagi Saïd Benrahma, interrogé par Canal+. Ce n’est pas normal qu’ils (les supporters d’Alkmaar) accèdent aux places où il y a nos familles comme ça, sans sécurité. C’est inacceptable. Il y a eu des coups. C’est inacceptable qu’il n’y ait pas de sécurité. Il y a des grands-pères, des mamans, des papas… C’est très grave. Mais heureusement il n’y a rien eu de grave. Ça s’est calmé." En attendant le rapport que livreront les officiels à l’UEFA, l’AZ Alkmaar peut trembler. Le club néerlandais risque gros.

Article original publié sur RMC Sport