La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    -0,0063 (-0,52 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    42 704,55
    +2 289,64 (+5,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,61 (-0,96 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3834
    -0,0060 (-0,43 %)
     

"Pour moi c’est une vraie question : comment s’attrape le virus de la spiritualité ?" : Didier Ruiz met en scène des citoyens croyants

Sophie Jouve
·1 min de lecture

Dans cette période où les théâtres sont fermés, nous avons eu le privilège, à quelques-uns, de voir la nouvelle création de Didier Ruiz, Que faut-il dire aux hommes ?, à la MC93 de Bobigny. Ce spectacle émouvant, qui s’est joué au mois d’octobre juste avant le couvre-feu, interroge à travers le témoignage d’anonymes croyants notre rapport à la spiritualité. Interview du metteur en scène qui espère partir le plus vite possible en tournée avec Adel, Marie-Christine, Olivier, Eric, Grace, Jean-Pierre et Brice.

franceinfo Culture : Pourquoi avoir choisi de porter ce thème de la spiritualité à la scène ?

Didier Ruiz : Je ne suis pas croyant et je me suis retrouvé maintes fois dans ma vie dans des occasions où je me suis dit : si j’avais été croyant j’aurais pu m’accrocher à une branche, à quelque chose. J’ai été confronté à la mort plusieurs fois, la mort des autres, j’ai moi-même échappé à des attentats parisiens et je me dis que ma vie n’a tenu qu’à un fil. Du coup, le fait de ne pas avoir de cadre spirituel ça m’a manqué, et en même temps on ne fait pas des stages pour devenir croyant en quelque chose. Pour moi c’est une vraie question de me dire comment ça s’attrape ce virus de la spiritualité, qu’est-ce que ça donne en plus ? C’est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi