Publicité
La bourse ferme dans 4 h 42 min
  • CAC 40

    7 644,37
    -62,52 (-0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 921,89
    -29,09 (-0,59 %)
     
  • Dow Jones

    39 411,21
    +260,91 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,0726
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • Gold future

    2 347,60
    +3,20 (+0,14 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 118,63
    +91,04 (+0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 271,28
    +22,16 (+1,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,16
    -0,47 (-0,58 %)
     
  • DAX

    18 125,41
    -200,17 (-1,09 %)
     
  • FTSE 100

    8 268,10
    -13,45 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    17 496,82
    -192,54 (-1,09 %)
     
  • S&P 500

    5 447,87
    -16,75 (-0,31 %)
     
  • Nikkei 225

    39 173,15
    +368,50 (+0,95 %)
     
  • HANG SENG

    18 072,90
    +45,19 (+0,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2691
    +0,0002 (+0,02 %)
     

C’est une première : le concert de Soprano est « audiodécrit » pour les malvoyants

©Tourneret F/ANDBZ/ABACA

Samedi 28 octobre, Soprano se produisait sur la scène de l’Arena Loire Trélazé, près d’Angers. Un concert événement puisque c’était la première fois qu’un show était « audiodécrit » pour les malvoyants.

Soprano se produisait samedi 28 octobre, à l'Arena Loire Trélazé́, dans le cadre du « Chasseur d’étoiles Tour ». Un concert événement puisqu’une dizaine de spectateurs malvoyants ou aveugles ont été équipés d'un casque et d'un récepteur, leur permettant d'écouter l'audiodescripteur tout en profitant de la musique du rappeur marseillais.

« C’est magnifique de pouvoir faire ça, c’est une fierté pour moi », glisse Soprano au milieu de son concert survitaminé samedi près d’Angers : les fans malvoyants bénéficiaient d'une « audiodescription » en direct, une première en France.

« D’habitude, quand j’assiste à un concert, c’est un ami ou ma femme qui me chuchote à l’oreille les moments les plus marquants », confie à l'AFP Jean-Christophe Guyon, musicien de 57 ans, atteint d’une rétinite pigmentaire, qui possède uniquement une vision périphérique avec son œil gauche.

PUBLICITÉ

« Non seulement ce n’est pas fluide, mais en plus cela peut gêner l’entourage », poursuit-il, ravi que sa femme assise à ses côtés puisse « pleinement profiter » du concert.

Laëtitia Prin, 24 ans, cogérante d’une société de conseils dans le domaine de l’accessibilité visuelle, souffre de la même maladie génétique. Mais elle possède de son côté une vision uniquement centrale et pas du tout périphérique. « Mon premier concert, c’était Bigflo et Oli, se souvient-elle. C’était difficile pour moi de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi