Marchés français ouverture 6 h 41 min
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 707,73
    -178,14 (-0,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,0461
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    16 320,78
    -133,50 (-0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,83
    +1,03 (+0,26 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     

« C’est normal de se tromper en science » : la Nasa ne pensait pas dévier autant l’astéroïde Dimorphos

DART s’est écrasé sur un asteroïde pour changer son orbite. La Nasa prévoyait un changement d’à peine 1 minute, dans le temps que met l’objet à tourner autour de son corps parent. Le résultat du test est différent : pourquoi ?

Pour la première fois dans l’histoire, l’humanité a réussi à dévier volontairement la trajectoire d’un astéroïde dans l’espace. Le 11 octobre 2022, on apprenait que la mission DART avait bien rempli son principal objectif : perturber l’orbite de l’astéroïde Dimorphos, sur lequel la sonde s’est écrasée fin septembre. Tout ceci est un exercice : l’astéroïde ne représente aucun danger avéré.

Dimorphos est en orbite autour d’un astéroïde plus imposant, Didymos. Après l’impact de DART, les scientifiques ont scruté le ciel à l’aide de puissants télescopes. Leur constat : l’orbite de Dimorphos autour de Didymos a été réduite de 32 minutes. Autrement dit, le plus petit des deux astéroïdes met moins de temps à faire un tour autour du plus gros. Or, c’est bien plus que ce que la Nasa avait anticipé : l’agence spatiale prévoyait un changement d’à peine 1 minute et 13 secondes dans l’orbite de Dimorphos. Alors, pourquoi un tel écart par rapport aux prévisions ?

Les scientifiques qui étudiaient ces astéroïdes ont fait 2 erreurs

Il y a deux raisons à cela, explique à Numerama Stéphanie Lizy-Destrez, enseignante-chercheuse à l’ISAE-SUPAERO : « les incertitudes sur la masse du corps principal,

[Lire la suite]