La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 406,21
    -589,02 (-1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

“C’est faux de dire que j’ai taclé le président !” : Teddy Riner rétablit la vérité sur ses propos concernant Emmanuel Macron

·1 min de lecture

Ne jamais fâcher le grand Teddy. Le judoka tricolore a en effet la parade à tout : s’il ne vous envoie pas bouler par une punchline bien sentie, il pourrait dégainer un o-soto-gari qui a terrassé nombre de ses adversaires, certains beaucoup plus costauds que lui. Mais le jeu des questions-réponses se passe habituellement très bien, le colosse guadeloupéen se prêtant volontiers à l’exercice, même lorsqu’il vient de concéder une rare mais terrible défaite, comme lors des derniers Jeux Olympiques à Tokyo. Comme toute la bande de médaillés tricolores, celui qui s’est paré de bronze en individuel au Japon a été reçu le lundi 13 septembre à l’Elysée par Emmanuel Macron. L’occasion de se voir décorer par le chef d’Etat et d’être élevé au grade d'officier de la Légion d'honneur. Mais ce sont ses sorties sur le parvis de l’Elysée puis sur RTL, le lendemain de cette sauterie, qui ont retenu l’attention.

Tout d’abord, Teddy Riner avait fustigé le discours contre-productif d’Emmanuel Macron qui, selon lui, avait dressé un objectif de médailles trop élevés pour la sélection tricolore lors des JO de Paris 2024. "C'est faux lorsqu'on dit que j'ai taclé le président", précise-t-il dans les colonnes du Parisien, le 17 septembre 2021. "Je ne l'ai jamais attaqué. Son discours lundi soir était juste. Oui, nos résultats à Tokyo n’étaient pas aussi bons qu’on aurait pu espérer, oui, on va faire en sorte de faire mieux en 2024", a-t-il expliqué, précisant que ses mots avaient été prononcés "avant la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles