La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 154,14
    -56,27 (-0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

C’est la décision historique qu’il faut retenir de la COP27

La COP27 aboutit à la création d’un Fonds pour les pertes et dommages. Derrière cette décision certes historique, aucun accord n’a pu être trouvé sur les sources d’émissions de gaz à effet de serre.

Après le Sommet de la Terre en 1992, la COP est née. Et, chaque année, le résultat de ce rassemblement entre États pour évoquer le changement climatique est décisif et pourtant… systématiquement décevant. La COP27, qui s’est tenue en novembre 2022, se termine ainsi en demi-teinte. Aucun nouvel accord international pour réduire les émissions de gaz à effet de serre n’a été conclu.

Cela étant, il y a bien une étape franchie : la création d’un fonds international de pertes et dommages liés aux conséquences environnementales de la crise climatique. Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Gutterres, a salué cet accord comme une avancée vers la justice. « Les voix de ceux qui sont au front de la crise climatique doivent être entendues. Le système des Nations unies va soutenir cet effort pour chaque étape. »

[Lire la suite]