La bourse ferme dans 1 h 1 min
  • CAC 40

    5 574,79
    +3,50 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 519,93
    +8,03 (+0,23 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 812,10
    +0,90 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    14 416,21
    -671,35 (-4,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    335,65
    -34,86 (-9,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,27
    -0,44 (-0,96 %)
     
  • DAX

    13 311,22
    +21,42 (+0,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 365,83
    -25,26 (-0,40 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • HANG SENG

    26 819,45
    +149,70 (+0,56 %)
     
  • GBP/USD

    1,3327
    -0,0056 (-0,42 %)
     

« C’était France Décès » : la Macronie inquiète du moral des Français

·1 min de lecture

Le moral des Français est au plus bas. Et pour cause, depuis le mois de mars, leur quotidien a été bouleversé par la crise sanitaire, qui a engendré le confinement. A cela, sont venus s'ajouter une crise économique, qui a impacté des secteurs comme la restauration ou le monde de la culture, mais aussi une inquiétude vis-à-vis du virus et de sa circulation. Sans compter l'assassinat de Samuel Paty le 16 octobre dernier à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), venu s'ajouter à la liste déjà longue des victimes du terrorisme islamiste en France. Et ce ne sont pas les mots d'Emmanuel Macron qui a affirmé, dans son interview télévisée du 14 octobre, qu'il y avait "énormément de raisons d'espérer si on est lucides, collectifs, unis" qui a suffi à rassurer les Français. Dans l'entourage du président de la République, plusieurs se sont montrés inquiets de "cette ambiance mortifère, dans laquelle l'exécutif n'a pas toujours le bon rôle", a rapporté Le Monde.

La Macronie redoute aussi "les conséquences de ces longs mois sans bonne nouvelle", qui pourraient porter préjudice à Emmanuel Macron pour la suite. "Nous ne pouvons pas vivre ce que nous vivons depuis mars, avec cette peur collective et permanente de la mort, sans que notre société n’en soit bouleversée", a observé le député La République en marche de Paris Gilles Le Gendre. "Le rapport de nos concitoyens à la politique, déjà malmené, en est un peu plus secoué." Selon lui, la stratégie de communication mise en place par le gouvernement (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Patrick Poivre d’Arvor amer : chez TF1 “J’ai disparu de la circulation”
VIDÉO - Nathalie Baye : “j'étais inquiète que Laura devienne comédienne, je connais les difficultés de ce métier”
VIDÉO - Nathalie Baye se confie “la famille, ça peut être l’enfer”
Line Renaud sur la mort de Johnny Hallyday : “Il était trop jeune… Mais Johnny c'était un suicide”
Vaimalama Chaves : Miss France 2019 heureuse et amoureuse, elle affiche son bonheur sur Instagram