La bourse ferme dans 1 h 54 min
  • CAC 40

    6 678,49
    +8,64 (+0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 170,37
    +3,54 (+0,08 %)
     
  • Dow Jones

    35 481,26
    +23,95 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1644
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    1 783,30
    +12,80 (+0,72 %)
     
  • BTC-EUR

    55 381,74
    +888,62 (+1,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 499,00
    +18,19 (+1,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,12
    -0,84 (-1,01 %)
     
  • DAX

    15 496,47
    -19,36 (-0,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 206,92
    -10,61 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    15 139,02
    +9,93 (+0,07 %)
     
  • S&P 500

    4 525,29
    +5,66 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3781
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Michel Cymès n’a pas du tout apprécié l’approche d’Anne-Elisabeth Lemoine dans "C à vous"

·1 min de lecture

L'heure de la retraite a sonné pour le célèbre médecin. Michel Cymès a plié sa blouse blanche et mis fin à une carrière longue de plusieurs décennies. Pour autant, celui qui s'est tourné vers l'animation sur France Télévisions, n'apprécie pas toujours que l'on lui rappelle son âge. Le chirurgien avait déjà fait les frais d'une blague de Nagui en juin 2019, tandis que le mari de Mélanie Page recevait un jeune praticien sur le plateau de Tout le monde veut prendre sa place, sur France 2. "C'est incroyable, moi des médecins avec Cymès, je ne vois que des trucs vieux. Donc on peut être médecin et jeune... Et sympathique. C'est dingue, ça c'est rare. [...] Enfin, bientôt la retraite", avait-il tonné tandis que Michel Cymès avait gardé le silence devant l'humour de celui qui n'a que cinq années de moins que lui.

Mardi 21 septembre 2021, sur le plateau de C à vous, diffusé sur France 5, l'animatrice Anne-Elisabeth Lemoine n'a pas loupé son invité. Cette dernière a présenté le sexagénaire comme un "médecin à la retraite". La réponse de celui qui se positionne en défaveur des "anti-vax" n'a pas manqué. "Je vais m'en aller si vous commencez comme ça", lâche-t-il, non sans une pointe d'humour. En réalité, si Michel Cymès ne s'est pas vexé parce qu'il a "devancé sa retraite" alors qu'il ne devait la prendre que dans une année, celui-ci est revenu sur ce moment riche en émotion.

"C'était très douloureux" concède-t-il. Et d'ajouter : "J'avais des patients que je suivais depuis vingt ans. À (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles