La bourse ferme dans 5 h 21 min
  • CAC 40

    6 221,35
    +12,77 (+0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 985,34
    +9,06 (+0,23 %)
     
  • Dow Jones

    33 730,89
    +53,62 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1979
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    1 747,80
    +11,50 (+0,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 408,62
    -1 589,11 (-2,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 372,86
    -2,92 (-0,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,85
    -0,30 (-0,48 %)
     
  • DAX

    15 238,02
    +28,87 (+0,19 %)
     
  • FTSE 100

    6 955,69
    +16,11 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    13 857,84
    -138,26 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 124,66
    -16,93 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • GBP/USD

    1,3788
    +0,0007 (+0,05 %)
     

Côte d’Ivoire : les législatives aux airs de match retour au Plateau

·1 min de lecture

Dans une semaine les Ivoiriens sont appelés aux urnes pour renouveler leurs 255 députés dans 205 circonscriptions. Sur ces 205 circonscriptions, 36 comptent plusieurs sièges, mais la plupart, 169 n’ont qu’un seul siège. C’est le cas de la commune du Plateau, le centre des affaires d’Abidjan. Petite en nombre d’électeurs inscrits, la commune du Plateau abrite tous les lieux de pouvoir ou presque à Abidjan. Six candidats sont en lice pour un scrutin qui aura de faux airs de match retour des municipales de 2018.

Avec notre correspondant à Abidjan, Pierre Pinto

Au Plateau, les municipales d’octobre 2018 avaient été électriques. Comme le symbole d’un duel PDCI-RHDP. Le premier dans les urnes après la rupture entre Bédié et Ouattara quelques mois auparavant.

A l’époque, c’est le député Jacques Ehouo qui avait été choisi à la dernière minute par le PDCI pour remplacer comme candidat aux municipales le maire sortant Noel Akossi Bendjo, révoqué administrativement, poursuivi pour détournements de fonds et exilé en France.

Face à Jacques Ehouo, le RHDP avait choisi le grand communiquant et proche d’Alassane Ouattara, Fabrice Sawegnon, au détriment d’un autre candidat, figure locale du parti présidentiel, Ouattara Dramane. A l’arrivée Sawegnon avait dû s’incliner face à Ehouo, au terme de 48h de bras de fer tendu émaillé d’accusations réciproques de fraudes.

Un an et demi plus tard, Jacques Ehouo défend cette fois son fauteuil de député. Face à lui cette fois, le RHDP aligne Ouattara Dramane, souvent appelé par ses initiales OD. Mais le parti a choisi de lui adjoindre Fabrice Sawegnon comme suppléant.

Quatre autres candidats indépendants sont en lice mais c’est bien un duel Ehouo-OD qui s’annonce au Plateau.