La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 442,85
    -57,83 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    11 535,44
    -72,18 (-0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0592
    +0,0034 (+0,32 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • BTC-EUR

    19 685,17
    -459,62 (-2,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,40
    -7,40 (-1,60 %)
     
  • S&P 500

    3 901,26
    -10,48 (-0,27 %)
     

Céréales bloquées en Ukraine : Macron propose de passer par la Roumanie

Le président français Emmanuel Macron a indiqué, ce jeudi 16 juin, que la France aidait la Roumanie pour y faire transiter les grandes quantités de céréales bloquées en Ukraine en l'absence d'un "cadre" permettant de les faire sortir par la mer Noire à cause du blocus russe. "Nous continuerons l'épreuve de force diplomatique à l'égard de la Russie, avec le secrétaire général des Nations unies", pour utiliser le port d'Odessa comme porte de sortie maritime pour les graines (maïs, blé...) "qui sont bloquées", a expliqué le président français sur la chaîne de télévision privée TF1, interrogé à Kiev. Mais "parce que la Russie refuse", "nous sommes en train de travailler à une autre voie, qui est de passer par la Roumanie", Odessa n'étant qu'"à quelques dizaines de kilomètres" de la frontière ukraino-roumaine. Car "cela permettrait "de pouvoir accéder en particulier au Danube et aux chemins de fer" afin d'acheminer ces céréales vers les marchés internationaux, selon lui.

La Roumanie, où Emmanuel Macron a effectué une visite mardi et mercredi avant de se rendre à Kiev, est "en train de faire les investissements" pour "constituer une espèce de point de liaison", à partir duquel "nous pourrons beaucoup plus fortement rapidement et massivement qu'on ne le fait aujourd'hui exporter ces céréales". La France "va l'y aider avec nos experts, nos militaires, nos entreprises", a ajouté Emmanuel Macron. Sans parvenir à un accord jusqu'à présent, l'ONU négocie depuis plusieurs semaines avec Moscou, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ukraine dans l'Union européenne : "une décision historique"
Meta et Twitter ont accepté de se conformer aux nouvelles normes européennes en matière de modération des contenus
Gaz russe : la France n'est plus approvisionnée par gazoduc
Martin Hirsch quittera l'AP-HP à la fin du mois
CARTES. Covid-19 : les contaminations explosent, début d’une nouvelle vague en France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles