La bourse ferme dans 33 min
  • CAC 40

    5 574,38
    +55,83 (+1,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 523,57
    +31,03 (+0,89 %)
     
  • Dow Jones

    29 981,95
    +343,31 (+1,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,2039
    +0,0105 (+0,88 %)
     
  • Gold future

    1 813,40
    +32,50 (+1,82 %)
     
  • BTC-EUR

    16 017,29
    -233,72 (-1,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    378,48
    -1,38 (-0,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    44,39
    -0,95 (-2,10 %)
     
  • DAX

    13 383,69
    +92,53 (+0,70 %)
     
  • FTSE 100

    6 380,50
    +114,31 (+1,82 %)
     
  • Nasdaq

    12 309,02
    +110,29 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 665,13
    +43,50 (+1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 787,54
    +353,92 (+1,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 567,68
    +226,19 (+0,86 %)
     
  • GBP/USD

    1,3369
    +0,0037 (+0,28 %)
     

Le célèbre linguiste Alain Rey, principal artisan du dictionnaire Le Robert, est mort à 92 ans

franceinfo Culture
·1 min de lecture

Alain Rey, célèbre linguiste et figure tutélaire du dictionnaire "Le Robert", est décédé à Paris dans la nuit de mardi 27 à mercredi 28 octobre à l'âge de 92 ans, ont annoncé son épouse et les éditions Le Robert.

Jeune diplômé en littérature, il avait animé l'équipe créée en 1951 par Paul Robert pour élaborer un nouveau dictionnaire "alphabétique et analogique" de la langue française, qui allait donner naissance en 1664 au "Grand Robert" en six volumes, puis en 1967 au Petit Robert, avant d'autres déclinaisons.

Un passionné de mots

Dès l’enfance, Alain Rey "a été fasciné par les mots, leur musique et leur image, leur évidence et leur étrangeté, leur richesse et la lumière qu’ils projettent sur les choses et les êtres", rappelle Le Robert sur son site.

Né le 30 août 1928 à Pont-du-Château dans le Puy-de-Dôme, Alain Rey fait la rencontre d'un certain Paul Robert, à l'issue de ses études de lettres et d'art médiéval. Avocat algérois, Paul Robert entend donner à la langue française un "nouveau littré". Ensemble, ils mèneront ce projet de dictionnaire "alphabétique et analogique" célébrant la langue de Molière, une langue en mouvement.

La langue, "je ne la bouscule pas, j'essaie de l'approfondir et d'essayer de voir derrière les choses que nous employons tous les jours les petits (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi