La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 684,14
    +689,64 (+1,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Cédric O : "Le numérique doit nous aider à sortir du marasme actuel"

franceinfo
·1 min de lecture

Les médecins généralistes ne sont pas très enthousiastes à vacciner contre le Covid-19 à cause de l’administratif. “L’urgence est de vacciner au maximum. Qu’il y ait une partie administrative, c’est normal. C’est peut-être pénible, mais c'est indispensable pour avoir un suivi fin de la progression de la vaccination”, estime le secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O, sur franceinfo dimanche 28 février.

"Les entreprises du numérique ont créé entre 20 et 30 000 emplois en 2020 malgré la crise. C’est un secteur qui peine à recruter et qui doit nous aider à sortir du marasme actuel", rappelle-t-il.

Un pass sanitaire en débat

"Il y a le risque d’avoir une génération sacrifiée qui a des difficultés pour terminer ses études et qui arrive sur le marché du travail au moment où il y a beaucoup d’entreprises qui recrutent. C'est pourquoi le gouvernement met l'accent sur les jeunes avec le programme Un jeune, une solution", souligne l'ancien trésorier de LREM.

500 000 patients français ont vu leurs données personnelles médicales être piratées sur le web. “Les entreprises ont une responsabilité. Une enquête est ouverte. S’il y a eu négligence, la justice peut prendre des sanctions assez lourdes”, affirme le secrétaire d’État.

Un pass sanitaire divise. "Un pass sanitaire pose des questions techniques, juridiques, éthiques. Si on veut, alors que la pandémie de coronavirus est encore là, rouvrir les restaurants ou les lieux (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi