La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    28 556,38
    +794,04 (+2,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Cédric Jubillar "agressif avec ses enfants" ? Les révélations accablantes du procureur

·1 min de lecture

Une conférence de presse très attendue. Vendredi 18 juin 2021, le procureur de la République de Toulouse a pris la parole publiquement pour rendre compte de l'état des investigations quant à la disparition de Delphine Jubillar en décembre 2020. Mercredi 16 juin 2021, trois personnes ont été placées en garde à vue : son mari Cédric Jubillar et deux membres de son entourage proche, sa mère Nadine et son beau-père Olivier ont été entendus par la police. Si sa mère et son beau-père ont été relâchés après 48 heures et sans charge, Cédric Jubillar a été mis en examen pour "homicide volontaire sur conjoint", a affirmé le procureur de la République lors d'une conférence de presse, diffusée sur BFMTV. Le procureur a affirmé que plusieurs éléments dans le comportement de Cédric Jubillar ont conduit à sa mise en examen. Le mari de la disparue a toujours affirmé ne pas savoir qu'elle avait un amant et qu'elle comptait s'installer avec lui. Pourtant, des messages de Cédric Jubillar prouvent le contraire. "Confronté à ces élements, Mr Jubillar nous expliquera d'abord que cette séparation n'était pas conflictuelle (...) Il ignorait que son épouse voulait le quitter pour un autre homme. (...) Ces déclarations étaient mensongères", a affirmé le procureur de la République avant d'expliquer que le mis en examen avait revu sa version des faits. "Mr Jubillar convient désormais qu'il était parfaitement au courant que sa femme avait un amant. C'est un sujet très conflictuel, notamment au niveau matériel". (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles