La bourse ferme dans 5 min
  • CAC 40

    5 568,40
    -2,89 (-0,05 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 514,80
    +2,90 (+0,08 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1910
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 813,60
    +2,40 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    14 201,72
    -885,85 (-5,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    329,93
    -40,59 (-10,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    44,95
    -0,76 (-1,66 %)
     
  • DAX

    13 298,35
    +8,55 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    6 360,91
    -30,18 (-0,47 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • HANG SENG

    26 819,45
    +149,70 (+0,56 %)
     
  • GBP/USD

    1,3333
    -0,0050 (-0,37 %)
     

Cécilia Sarkozy : le jour où elle a quitté l’Élysée

·1 min de lecture

Ils se sont séparés "sans aucun commentaire". Le 18 octobre 2007, quelques mois après son installation au palais de l'Elysée, Nicolas Sarkozy est devenu le premier président de la République divorcé. C'est par le biais d'un communiqué laconique, de seulement quinze mots, que la nouvelle a été annoncée. "Tout a été réglé à l'amiable sans difficulté. Louis vivra avec sa mère et verra son père de façon suivie", précisait leur avocate Me Michèle Cahen. Pour cette annonce officielle, Cécilia Attias a tenu à prendre le dessus. "L'Élysée rend public le divorce présidentiel, mais en deux temps, les anciens époux ne parvenant pas à un accord immédiat sur le contenu du communiqué, lisait-on dans L’Élysée : Histoire, secrets, mystères. Le premier texte fait état d’une séparation par consentement mutuel. Cécilia impose que le mot divorce figure dans un second communiqué, publié par la présidence." Une décision "commune" qui n'était pas une surprise.

Depuis des mois déjà, le mariage de Cécilia Attias et de Nicolas Sarkozy battait sérieusement de l'aile. Entre eux, tout a commencé à se déliter en 2005, lorsqu'elle a quitté le domicile conjugal pour s'envoler à New York où elle retrouvait sa liberté sous les flashes des paparazzis. "Jamais je n'avais connu une telle épreuve, jamais je n'aurais imaginé en être aussi profondément bouleversé... L'épreuve pour moi c'est l'absence et non la blessure de vanité", écrivait Nicolas Sarkozy dans son livre, Témoignage. Mais à l'époque déjà, deux ans avant (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Emmanuel Macron : ces déclarations gênantes qui ressurgissent pour le président
Le saviez-vous ? Elizabeth II utilise son sac pour des messages codés
Le saviez-vous ? Johnny Hallyday n’aimait pas sa maison de Marnes-la-Coquette
Pourquoi Cameron Diaz a disparu des radars
Le saviez-vous ? Bernadette Chirac adore les faits divers