Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 784,73
    +47,54 (+0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 492,56
    +24,46 (+1,67 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Cécile Vallin, 17 ans, disparue en 1997 : comment la justice veut relancer l'affaire

JB Autissier / Panoramic / Bestimage

Le 25 mai a été proclamée Journée internationale des enfants disparus, en souvenir d’Etan Patz. Le petit garçon de 6 ans a été enlevé le 25 mai 1979 à New York. Pour la première fois, le visage d’un enfant disparu est imprimé sur des briques de lait aux États-Unis. Plus de 30 ans après la disparition de l’enfant, le meurtrier est passé aux aveux. En cette journée importante, Franceinfo est revenue sur la disparition de Cécile Vallin. La jeune fille a été vue pour la dernière fois le 8 juin 1997, en fin de journée, à la sortie de Saint-Jean-de-Maurienne, en Savoie. Depuis, plus de nouvelles, et ce, malgré les nombreux avis de recherche. La piste criminelle reste privilégiée par les enquêteurs. Et l’affaire n’est pas oubliée, en raison de la détermination de Jonathan Olivier, le père de Cécile Vallin. En septembre 2022, le parquet d’Albertville a annoncé que le dossier allait être transféré au pôle dédié au traitement des crimes sériels ou non élucidés de Nanterre. Un pôle souvent surnommé 'cold cases'.

Une nouvelle qui a évidemment été accueillie avec "soulagement" par Me Caty Richard, l’avocate de Jonathan Oliver. "C'est fondamental, car il n'y aura plus de juge d'instruction surchargé, avec d'autres cas à traiter en parallèle", a fait savoir le père de Cécile Vallin auprès de Franceinfo. Gardant la tête sur les épaules, il est conscient que le chemin risque d’être encore long. "Ce n'est pas une garantie de savoir ce qui lui est arrivé. Mais cela permet d'exploiter des nouvelles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite