La bourse ferme dans 2 h 7 min
  • CAC 40

    6 269,49
    +35,35 (+0,57 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 020,75
    +27,32 (+0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1990
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 777,80
    +11,00 (+0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    50 974,25
    -1 709,39 (-3,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 366,29
    -14,66 (-1,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,54
    +0,08 (+0,13 %)
     
  • DAX

    15 416,26
    +160,93 (+1,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 023,17
    +39,67 (+0,57 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3790
    +0,0006 (+0,04 %)
     

Câbles sous-marins: Nokia investit 360 millions d'euros dans sa pépite française Alcatel Submarine Networks

·2 min de lecture

EXCLUSIF - Profitant de la bonne santé du marché des câbles sous-marins, le groupe finlandais va injecter 360 millions d'euros sur trois ans dans sa filiale Alcatel submarine networks (ASN), leader mondial du secteur.

L'explosion du marché des câbles sous-marins a fait changer d'avis Nokia. Alors qu'il avait mis en vente il y a trois ans (ASN) - puis Orange, le groupe finlandais va, selon nos informations, injecter 360 millions d'euros sur trois ans dans ASN. D'ici le premier trimestre 2022, le site de Calais (500 salariés) va notamment être étendu avec un investissement de 70 millions d'euros. La flotte de six navires câbliers que possède ASN sera également augmentée d'une unité. Ces liquidités permettront aussi d'approfondir les convergences de technologies entre Nokia et sa filiale qui produit notamment les répéteurs électroniques sur le site de Greenwich à Londres. "Ces investissements sont une excellente nouvelle et prouvent que Nokia veut faire d'ASN l'un de ses navires amiraux" salue-t-on à Bercy où l'on précise que l'usine de Calais a vocation à devenir la plus importante au monde dans le domaine.

L'entreprise française de 1.200 salariés (800 millions d'euros de chiffre d'affaires) bénéficie du renouveau du secteur. Historiquement la chasse gardée des opérateurs télécoms, ce marché sensible qui assure 99% des liaisons intercontinentales, qu'il s'agisse d'Internet ou de la téléphonie mobile, connaît depuis plusieurs années . Ces derniers, forts de l'inflation des échanges numériques (hausse du nombre d'internautes, explosion des objets connectés, des vidéos...), ont déboursé des milliards de dollars dans ces autoroutes sous-marines qui constituent la colonne vertébrale d'Internet.

La ruée des GAFA

En février, la construction du câble sous-marin AMITIE qui reliera la France aux États-Unis et à la Grande-Bretagne. Long de 6.800 kilomètres et estimé à 250 millions d'euros, il devrait être opérationnel d'ici début 2022. Il s'agira du second câble contrôlé par un GAFA à atterrir en France après celui de Google, le "Dunant" . Auparavant ASN avait aussi raflé , câble sous-marin de Google qui relie le Portugal à l’Afrique du Sud ou qui connecte entre eux plusieurs pays d’Améri[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi