Marchés français ouverture 4 h 50 min
  • Dow Jones

    34 483,72
    -652,22 (-1,86 %)
     
  • Nasdaq

    15 537,69
    -245,14 (-1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 047,62
    +225,86 (+0,81 %)
     
  • EUR/USD

    1,1330
    -0,0009 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    23 831,71
    +356,45 (+1,52 %)
     
  • BTC-EUR

    50 604,38
    -380,21 (-0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 475,92
    +33,15 (+2,30 %)
     
  • S&P 500

    4 567,00
    -88,27 (-1,90 %)
     

Câbles sous-marins: après Google, Facebook se branche en France

·2 min de lecture

Après le câble sous-marin de Google l'année dernière, c'est au tour de Facebook de brancher son premier câble en France "Amitié", près de Bordeaux. Entre attractivité nationale en Europe et perte d'influence face aux Gafam, le câble divise.

Un drôle de message d'amitié. Quelques semaines des sous-marin australiens, torpillé par les Etats-Unis, un câble relie désormais le Massachusetts au Porge, tout près de Bordeaux. Le timing est également loin d'être parfait pour l'initiateur de ce câble "amitié". Pour la première fois, Facebook se branche en France. Le groupe est sous très haute surveillance, menacé de démantèlement, .

Presque rien n'a changé pour l'instant à Bordeaux. Si ce n'est ce gros hangar blanc, dans une zone industrielle anonyme. Il faut une bonne dose d'imagination pour saisir le changement à l'oeuvre dans ce complexe ultra sécurisée. L'américain Equinix ouvre son premier data-center hors de la région parisienne afin d'héberger ce câble. "Ce data center va permettre aux entreprises d'accéder à nos meilleures offres ici, au même niveau qu'en Ile-de-France développe Régis Castagné, directeur général d'Equinix France. C'est un projet exceptionnel pour faire de Bordeaux une place stratégique dans l'écosystème numérique."

Chasse gardée des Gafam

Les ventilateurs tournent déjà pour refroidir les serveurs. Pourtant si Orange s'est bien occupé de l'atterissement du câble en France fin septembre, il reste encore pour Facebook de faire de même aux Etats-Unis. Désormais ce sont les Gafam qui construisent des câbles, remplaçant les opérateurs qui jouent désormais les rôles de faire-valoir. Ce sont eux qui ont les capacités d'investissement pour allouer des milliards de dollars à cette opération. Le montant de ce câble est estimé par les spécialistes à 250 millions de dollars.

L'année dernière, c'est jusqu'en Vendée. "La grande majorité des câbles est aujourd'hui opérée par Microsoft, Facebook ou Google, reconnaît Régis Castagné. Cela leur permet de maîtriser toute la chaîne de valeurs dont les tuyaux, critiques pour leur activité." Près de 80% du trafic Internet des Français va directement vers les Etats-Unis, soit directement ou indirectement.

Avec le temps, les câbles ont vu leur débit exploser et[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles